Ariane Grumbach l'art de manger

Je n’aurais jamais pensé faire un billet de blog sur mes achats mode 2020 ! Mais lire les bilans annuels de Charlotte Moreau ou Géraldine Dormoy (dans sa newsletter) m’a donné envie de jeter un regard en arrière sur mon shopping de cette année si étrange. Je me suis un peu inspirée de leurs écrits.

Eléments de contexte

Cela fait une bonne quinzaine d’années que j’ai choisi de vivre dans une sorte de simplicité joyeuse : consommer nettement moins, dépenser mon argent (des ressources plus limitées par ailleurs depuis mon changement professionnel en 2008) plutôt en bonne nourriture et bons moments qu’en possessions. Par ailleurs, je n’ai jamais été fan de la « fast fashion ». J’ai fait quelques achats Zara à l’arrivée de la marque en France il  a une vigtaine d’années mais j’ai toujours préféré des vêtements d’une certaine qualité dans des matières naturelles et cela fait longtemps que je regarde la provenance des vêtements…

J’avais eu l’impression de faire davantage de dépenses mode en 2020, une certaine envie de légèreté en sortie de confinement me semble-t-il. Je ne peux pas comparer avec les années précédentes mais je trouve que ce bilan reste relativement raisonnable (tout est dans le « relativement » selon votre mode de vie personnel ;-)). Ceci-dit, on a été confinés justement et la priorité n’était pas trop à s’habiller !

Ariane Grumbach l'art de manger

Achats de vêtements

En regardant mon profil sur le site, j’ai constaté que je n’avais pas fait d’achat chez Sézane depuis environ quatre ans, cette marque correspondant de moins en moins à ce que je recherche. En mai, toutefois, sortant du confinement, je suis tombée sur leur collection et j’ai eu envie de nouveauté : une jolie marinière (élément devenu une base de ma garde-robe) et une blouse légère et ample, dont la forme et le motif me plaisaient. Total des deux : 170 euros (ce qui représente un budget non négligeable pour moi).
J’ai pour l’instant porté quelques fois la marinière mais je n’en ai pas encore trouvé le parfait usage, plutôt peut-être de demi-saison sous une veste. On verra cette année. J’ai porté nettement plus souvent la blouse, que j’aime beaucoup, et qui peut aussi bien fonctionner telle quelle, ou avec, en-dessous, un simple tee-shirt en été ou un col roulé fin quand il fait plus frais.

J’ai acheté en précommande une veste de travail bleue Le Laboureur en juin-juillet (elle a mis longtemps à arriver) pour faire d’une pierre deux coups : faire une bonne action (c’était une opération dont le bénéfice allait au soutien des restaurants en difficulté suite au Covid via l’association Ernest) et acquérir une veste demi-saison dont la couleur et le style relax  me plaisaient. Cela fait des années que je porte des vêtements demi-saison la majeure partie de l’année (soit seuls soit sous un imper/manteau) et j’en voyais l’usage. Elle est arrivée pendant l’été et le temps de voir si je pouvais raccourcir ou pas les manches trop longues, on était en automne et reconfinés : bref, je ne l’ai pas encore portée et je la vois plutôt comme une veste de promenade de printemps. A suivre ! Prix 95 euros.

J’ai acheté, également en précommande, un jean Patine . Je porte vraiment beaucoup de jeans et j’ai donc envie (au fur et à mesure de la nécessité de les renouveler pour cause d’usure) d’aller vers des marques qui ont une démarche « responsable ». J’ai découvert Patine via Instagram et le discours de la marque m’a intéressée. J’ai hésité entre deux modèles, reçu des conseils très aimables, commandé un jean (modèle Curvy qui me paraissait adapté à ma morphologie) qui est arrivé quelques semaines plus tard. Je l’ai porté quelques fois, il est très confortable et la matière agréable. J’ai toutefois un peu regretté de ne pas prendre un modèle slim, ce que je porte généralement, mais ça me change un peu. Prix: 130 euros (un peu plus cher que mes achats de jean précédents).

Rayon chaussures : deux achats estivaux

J’étais en manque de chaussures d’été ouvertes style sandales. J’ai donc acheté :

  • des sandales Arche de couleur fuschia : c’est ma principale marque de chaussures car elles sont archi confortables mais elles ont un coût , je les achète donc au moment des soldes et je les garde plusieurs années. Celles-ci étaient soldées. Prix : autour de 90-100 euros je crois. J’en suis très satisfaite.
  • des sandales Birkenstock : je suis parfois influençable ! Je n’avais jamais eu la moindre intention d’acheter ce type de sandales. Mais, à force de voir un nombre innombrable de personnes diverses porter ces sandales Birkenstock, j’ai eu envie d’essayer. Je suis tombée par hasard sur une boutique qui en proposait un large choix lors d’une balade dans le 11e. Très confortables au premier abord mais pas idéales pour une longue marche car je ressens un frottement sur le côté. Ce qui pourrait me conduire  à les porter avec des chaussettes (étrangeté voire pire esthétique et pas l’idée avec des sandales en été…) ou les réserver à de courts trajets. J’aurais pu je crois m’abstenir mais au moins, j’ai assouvi ma curiosité 😉 Prix 75 euros.

Bilan : si je raisonne en termes d’achats vraiment indispensables, il y aurait seulement les sandales Arche il me semble. Je suis ravie de la blouse Sézane et elle est différente de ce que j’avais déjà. J’aurais dû acheter un jean tôt ou tard.  Je ne regrette pas toutefois les autres achats et vais sûrement en profiter largement pendant plusieurs années.

Mais rassurez-vous, je ne compte pas devenir blogueuse mode !

Et vous, prêtez-vous attention à vos achats habillement ?

9 réponses
  1. Giséle
    Giséle dit :

    Je n’ ai pas acheté de vêtements, pas la moindre culotte,… depuis fin juillet. J’avais des réserves , d’autant plus avec mon départ à la retraite et le manque de sorties.
    Donc en 2020, j’ai acheté un pull à manches courtes chez Cos, un maillot de bain, une robe d’été en promotion chez Caroll, une paire de Tropéziennes pour remplacement, un débardeur et un teeshirt. Je pense avoir besoin de hauts pour l’été car ils s’abiment plus vite que les vêtements d’hiver.

    Répondre
  2. SolèneB
    SolèneB dit :

    Je ne suis pas une grande adepte du shopping. Je trouve que les marques nous poussent à la sur consommation. Donc comme vous j’achète peu de vêtements et je privilégié la qualité. Je garde mes vêtements pendant des années, jusquà ce qu’ils soient usés.
    Mais les choses ont été différentes en 2020. Particulièrement en décembre, après le 2e confinement, j’ai été prise d’un besoin de « frivolité » (tout est relatif) et j’ai acheté beaucoup de vêtements pour l’hiver. J’avais envie de vêtements qui alliaient confort et élégance, probablement parce que ca faisait des mois que j’étais en mode cocooning et que je ne me plaisais plus comme ça.
    Pour l’instant je suis contente de mes achats, je les porte beaucoup. J’espère que ce sera toujours le cas à la saison prochaine.

    Répondre
    • Ariane Grumbach
      Ariane Grumbach dit :

      @Solène cela me parait important en effet de garder une souplesse et de pouvoir se faire plaisir en fonction de ses besoins, son budget, ses convictions

      Répondre
  3. ln22
    ln22 dit :

    TRès instructif ce bilan shopping. Je suis très impressionnée par la sobriété heureuse dont vous faites preuve . MOn bilan achats 2020 est beaucoup beaucoup plus élevé. .Je suis beaucoup plus tentée par les vêtements même si je fais maintenant très attention à ce que j’achète, la qualité, le made in Europe, ….. Donc comme cela coûte plus cher, j’en achète beaucoup moins, je les porte plus souvent et avec plaisir. je suis sur la bonne voie !

    Répondre
    • Ariane Grumbach
      Ariane Grumbach dit :

      @ln22 ah ah, merci, je ne fais pas d’effort particulier, cela fait maintenant longtemps que cela dure et puis de toute façon, je n’aurais pas le budget pour faire des folies ! Mais, comme vous, même quand j’avais un budget mode plus conséquent, j’ai toujours privilégié la qualité

      Répondre
  4. Blanche
    Blanche dit :

    Faisant une pointure « compliquée », un vrai 35, j’ai un peu de mal à me chausser confortable. J’aime beaucoup marcher et je ne supporte pas d’avoir mal aux pieds ou des échauffements au bout d’un quart d’heure.
    J’ai trouvé une publicité chez un podologue pour le site JBRODDE.
    Elles sont un peu chères mais je n’ai jamais été aussi bien dans des chaussures, sans chaussette l’été. Je préfère les garder plusieurs années et en acheter moins. Je regrette simplement qu’ils n’aient pas trop de choix en 35.

    Répondre
    • Ariane Grumbach
      Ariane Grumbach dit :

      @Blanche ah oui, en effet, ce doit être compliqué d’avoir du choix en 35. J’imagine que vous avez déjà regardé chez les enfants-ados…

      Répondre
  5. ln22
    ln22 dit :

    Mais quelle bonne idée, ce bilan achats vestimentaire. Je suis très impressionnée par ta sobriété joyeuse, je suis beaucoup plus dépensière. Mais je me soigne ! En me tournant vers des marques, éthiques, made in France, on y réfléchit à 2 fois avant d’acheter, on consomme moins car plus cher et on le porte avec encore plus de plaisir. Bref, je reviens à des avaleurs anciennes, celles de ma mère, du temps où les vêtements aveint un coûte te on faisait tout pour les faire durer sans pouvoir en acheter de nouveaux à chaque saison . Le bonheur n’est pas dans la CB !

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.