Annabelle, 32 ans

Je suis venue rencontrer Ariane Grumbach car je ne parvenais pas à perdre mes kilos de grossesse. Cela créait chez moi une grande perte de confiance.
Ariane m’a demandé quel était mon objectif et m’a accompagnée pas à pas vers cet objectif mais plus encore. En effet, elle m’a appris à me refaire confiance dans mon alimentation mais pas que ! Elle ne s’intéresse pas seulement à ce qui se passe dans mon assiette mais dans ma vie en général. Ses conseils et son écoute ont été très soutenants.

Aujourd’hui, j’ai ce que j’appelle une philosophie alimentaire: je mange quand j’ai faim et je m’arrête quand je n’ai plus faim! Cela a été long de trouver mes repères mais j’y suis arrivée et je me rends compte à présent qu’ils évoluent encore. Je ne culpabilise plus dès que je fais un écart ou que je reprends un peu de poids à l’occasion d’un week-end ou de vacances. D’ailleurs, je ne me dis plus que j’ai fait un écart mais, ensuite, mon corps me fait sentir que je dois moins et mieux manger si je veux me sentir bien. Je suis également devenue plus exigeante dans mon assiette. Je mange moins de viande qu’avant, plus souvent du poisson, des œufs et s’il n’y a pas de légumes ou de fruits, ça me manque. De plus, j’ai repris une activité sportive. Je me surprends moi-même à avoir envie de bouger plus !
Aujourd’hui, j’ai dépassé l’objectif de poids que je m’étais fixé. Je ne sais d’ailleurs pas encore quand mon corps va trouver SON poids et quel poids je vais faire.

Par exemple, lorsque je fais un bon repas le midi, j’attends que ma faim revienne. Du coup, bien souvent dans ce genre de cas, je ne mange pas le soir, voire même je prends un tout petit petit déjeuner le lendemain.
Et même lors du bon repas, je me sers moins qu’avant afin de profiter un maximum du repas et je saute le fromage ! Aussi, j’essaye de me mettre à table avec une faim adaptée pour ne pas avoir envie de dévorer l’apéritif !

Karine, 48 ans

J’ai vécu l’accompagnement d’Ariane comme un encouragement permanent et bienveillant, comme une pause pour réfléchir, prendre du recul, et trouver les réponses à chacune des questions que je me posais sur mes pratiques alimentaires et sur leur amélioration.

L’accompagnement d’Ariane m’a aidée à déterminer mes besoins nutritionnels précisément, dans le respect de ma faim, et m’a aussi aidée dans l’organisation de mes approvisionnements, et dans les idées de fabrications culinaires. Ma silhouette est transformée et j’ai dopé ma confiance en mon apparence !

Le principal changement que j’ai opéré est de mieux connaître et de toujours me fier à ma faim pour décider de ce que je mange ! Une réussite !

Yaël, 32 ans, avait témoigné il y a quelques années
Je n’ai jamais ressenti la moindre privation. Les « exercices » à faire entre deux séances m’ont permis d’apprendre à mieux me connaître : mes envies, mes besoins…et le fait de voir mon poids baisser au fur et à mesure sur la balance était vraiment très plaisant et motivant ! J’ai aujourd’hui une relation apaisée à l’alimentation. J’ai appris à connaître et à reconnaître la faim, la satiété. J’ai appris à manger doucement, en pleine conscience. J’ai également découvert que le plaisir procuré par ce que l’on mange est primordial pour pouvoir être rassasié et satisfait de son repas. Je m’applique donc désormais à cuisiner des plats que j’aime, avec des produits frais, de qualité.

Et, quelques années plus tard, très récemment…
Non seulement je me suis moi-même réconciliée avec l’alimentation (je n’ai pas changé de poids depuis des années alors que je mange vraiment tout ce qui me fait envie) et j’applique encore aujourd’hui chaque jour tout ce que j’ai appris avec vous, mais je suis surtout touchée et fière de voir à quel point le travail que j’ai fait avec vous a été bénéfique pour mes enfants.
Ils n’ont que 5 et 3 ans et sont nés bien après que j’ai fait fini mon travail avec vous, mais depuis qu’ils sont nés je suis à l’écoute de leur faim et de leur non faim, et l’alimentation est chez nous un sujet dépourvu du moindre enjeu, car je leur fais une totale confiance quant à leurs besoins et envies alimentaires. Résultat : tous ceux qui ont été amenés à les garder depuis qu’ils sont petits (crèches écoles etc.) ont toujours été impressionnés de voir à quel point ils mangent bien et de tout, et du fait qu’ils adorent les légumes ! Et en effet ils aiment tout autant les brocolis que le chocolat! Parfois ma fille me supplie de lui faire du chou-fleur et son dessert préféré est le yaourt avec de la compote!!! Et lorsqu’ils mangent du chocolat ou des biscuits, c’est toujours en quantité très raisonnable.

Nathalie, 31 ans
J’ai vraiment très bien vécu cet accompagnement : à chaque fois que j’ai eu des questions, Ariane Grumbach était là pour m’apporter la réponse appropriée soit par un mot soit par un exercice. Aujourd’hui, je peux dire que j’aime mon corps et je l’écoute quand il me parle. Je me sens vraiment mieux dans mes baskets. Concrètement, cela a changé ma façon de manger : aujourd’hui, je ne fais que deux repas par jour car c’est ce qui me convient le mieux et j’ai réduit considérablement les quantités de mes assiettes.

Carine, 37 ans
Une heure avec Ariane, c’est une parenthèse de sérénité dans notre vie de tous les jours ! Nous sommes très loin des traditionnelles pesées, mesures, congratulations ou réprimandes habituels associés aux régimes. 1h avec Ariane, c’est 1h d’échange et de réflexion sur notre relation à la nourriture, sur notre façon de gérer le stress, nos émotions … La réflexion se poursuit ensuite au quotidien grâce à des exercices, des astuces et des carnets de bord. Avant de suivre cet accompagnement, je ne savais pas reconnaître mes émotions et les traitais toutes avec le même remède : le chocolat. Aujourd’hui, j’ai appris à me connaître, à reconnaître mes émotions et par la même occasion à les gérer. Un creux dans le ventre : c’est le stress. Le meilleur moyen de le faire disparaître est de m’atteler sans attendre aux tâches qui me stressent. La gorge nouée : j’ai du chagrin. Le ventre noué : c’est une angoisse. La reconnaître, c’est déjà un peu s’en débarrasser. Grâce à Ariane, j’ai appris à m’écouter, à prendre confiance, à être tolérante avec moi-même. En fin de compte, j’ai perdu 10 kg dans ma tête !
Hier, manger était devenu une torture mentale qui occupait mon esprit pendant 90% de mon temps : qu’est-ce que j’ai mangé à mon dernier repas, qu’est-ce que je vais manger au prochain, en fonction de ce que je vais manger au suivant ? Est-ce bien raisonnable ? Attention à ce que je mange ! Aujourd’hui, manger est un plaisir au jour le jour. Je ne pense à mes prochains repas que lorsqu’il y a une invitation ou un bon restaurant, parce que j’anticipe de m’y régaler … j’en salive d’avance ! Le reste du temps, c’est au moment de m’y préparer que je me demande quelle est mon envie … et que je me régale, sans arrière-pensée. Par la même occasion, j’ai pu dire adieu aux brûlures d’estomac, ballonnements et autres inconforts que je faisais subir à mon estomac, soit en l’affamant, soit en le surchargeant. Une vraie délivrance !