Ariane Grumbach l'art de manger

Le Fil d’Ariane n°14

A nouveau un Fil légèrement décalé pour cause de (courte) incursion au Nantes Food Forum. Si vous êtes dans le coin, cela dure encore tout le week-end avec de belles conférences, des animations pour les enfants, un grand marché dimanche… Je participais jeudi soir à une table ronde sur le thème « Sucre, sel, gras, même pas peur ! ». On parlé injonctions alimentaires et cacophonie de l’information, intox sur le cholestérol, pression des lobbies de l’agro-alimentaire, nécessité de réglementer ou pas, comment bien manger… Un large éventail de sujets en à peine plus d’une heure ! J’étais ensuite conviée (aux côtés de 250 personnes !) à la Cantine du Voyage, pour un dîner consistant en plusieurs tests comparatifs à l’aveugle de deux demi-plats similaires par certains aspects mais en fait différents. Et il fallait trouver la différence. Un dîner très amusant et intéressant. Ainsi, on a très clairement constaté la différence entre un même poisson sauvage et d’élevage (du maigre) en les goûtant simultanément, ce qu’on n’a pas si souvent l’occasion de faire, ou entre un Brie de Meaux fermier et un industriel. Félicitations aux deux chefs locaux, Sylvain Guillemot (Auberge du Pont d’Acigné à Noyal-sur-Vilaine) et Jean-Yves Gueho (l’Atlantide 1874 à Nantes), et leurs équipes qui ont envoyé 500 assiettes par plat (amuse-bouche, entrée, poisson, dessert) puisque tout était en double. Et au chercheur Christophe Lavelle qui animait le dîner avec son habituel mélange d’érudition scientifique accessible et de goût de la provocation amusée.

Ariane Grumbach l'art de manger

Deux assiettes de poisson qui se ressemblent visuellement mais pas du tout gustativement

Ce fut aussi l’occasion de rencontrer ou revoir plein de personnes sympathiques et passionnées, notamment Sylvie Jobbin Le-Moal, pro des épices, qui m’avait conviée l’année dernière au Salon du Livre Gourmand d’Ancenis. J’ai aussi croisé brièvement l’activiste américaine du bien manger Alice Waters, sous les feux de l’actualité ces jours-ci, qui était avec sa traductrice, la journaliste Camille Labro. Je vous reparle bientôt de son super livre. J’ai profité d’un peu de temps disponible avant mon train retour vendredi matin pour faire un petit tour au marché de Talensac et y trouver des cocos de Paimpol, et quelques fraises de Plougastel. J’ai aussi fait un stop express à la boutique du chocolatier Vincent Guerlais car j’avais envie de découvrir sa version du petit beurre et en rapporter à Monsieur.

Sinon, ces deux dernières semaines :

J’ai découvert
avec joie la nouvelle adresse de la pâtisserie Jojo & Co, que je n’avais visité qu’épisodiquement au marché d’Aligre pour cause d’éloignement. Cette fois, la pâtissière et son équipe se sont installés rue Bourdaloue près de Notre Dame de Lorette, et en plus, ont un espace salon de thé. J’ai profité d’un début de matinée plus calme pour aller m’y poser et savourer au petit déjeuner une part de brioche à la cannelle tout juste sortie du four.

Ariane Grumbach l'art de manger

Et aussi, surtout à l’intention de Monsieur, qui cuisine le poisson et les crustacés, une nouvelle poissonnerie installée rue Cadet, où le poissonnier, Giovanni Lorenzo, veut proposer de la qualité à prix accessibles et se fournit en partie en direct auprès des pêcheurs. On a savouré un très bon bar, quelques bouquets bretons, de l’espadon dans des pâtes avec courgette et citron.

Ariane Grumbach l'art de manger

Ariane Grumbcah l'art de manger

Ariane Grumbach l'art de manger

 

Je suis retournée dans plusieurs endroits que j’apprécie, de façon amusante tous rue Rochechouart :
Papilles, où la très talentueuse cheffe Céline Pham a « revisité » le menu « Brunch All day » : on a partagé avec Monsieur un croque-monsieur à la mimolette et aux champignons, et des oeufs Benedict avec une sauce à l’orange. Les deux très bons et nourrissants.

Ariane Grumbach l'art de manger

les Dames de Granvelle, où c’est actuellement Florence, que je connais bien, très orientée bons produits, qui officie en cuisine. J’ai mangé une très bonne assiette composée. A noter qu’il y a depuis quelques semaines une petite boutique à côté pour des plats à emporter.

Ariane Grumbach l'art de manger

Bouillon, bonne table gastronomique, où on a eu la chance de pouvoir partager un dîner avec deux amis vivant lointainement, l’un sur le point de repartir au Japon, l’autre venant d’arriver de Chine. On a tous choisi une délicieuse raviole de langoustines en entrée puis, tandis que ces trois messieurs se régalaient de ris de veau (le meilleur de Paris selon Monsieur), j’ai mangé un copieux et savoureux plat autour du thon. Pour info, Bouillon ferme à cette adresse le 11 octobre et renaitra ailleurs bientôt.

J’ai apprécié
la sympathique Fête de la gastronomie à l’italienne co-organisée par Alessandra Pierini de Rap et la mairie du 9e : avant un concours de poutargue méditerranéenne au jury de gourmets dont les journalistes culinaires François-Régis Gaudry et Elisabeth Scotto, le restaurateur Bruno Verjus…, je me suis régalée d’une assiette de bons produits sardes.

Ariane Grumbach l'art de manger

Ariane Grumbach l'art de manger

bref vous allez imaginer que je vis quasi en autarcie dans le 9e !

Pas tout à fait !

J’ai adoré

un déjeuner pour la 2e fois au Mermoz où officie la jeune, bosseuse et talentueuse cheffe Manon Fleury. Une première pour Monsieur. On avait pris deux entrées et la cheffe, que je connais un tout petit peu, a de façon adorable intercalé un merveilleux bouillon verdoyant au curry. Mes deux entrées (un savoureux coleslaw aux noix caramélisées et une déclinaison de courges au pourpier) furent un régal aussi. Tout comme la croustade aux quetsches en dessert. Très envie d’y revenir vite.

Ariane Grumbach l'art de manger

Ariane Grumbach l'art de manger

J’ai visité

le marché du Food Temple au Carreau du Temple, en partie pour m’approvisionner en bon pain du Bricheton, mon préféré à Paris (mais dont les horaires ne me permettent pas de fréquentes visites), mais aussi pour de bons légumes de la ferme Ô Vr, dont de délicieuses petites pommes de terre grenaille de diverses variétés, et des fruits de Marie Brouard.

Ariane Grumbach l'art de manger

Ariane Grumbach l'art de manger

J’ai participé
une deuxieme fois à une sympathique soirée de podcasteuses. C’est assez incroyable la richesse de centres d’intérêt et de façons de se lancer dans le podcast, synonyme de liberté de parole et de sujet justement. J’ai été par ailleurs très touchée que Karine, qui n’a pas la disponibilité de venir à ces soirées et a pris néanmoins la peine d’écouter les podcasts de TOUTES les inscrites (!), ait des mots absolument adorables sur mon podcast BCBT Le Podcast, et Fanny, super active podcasteuse aussi. Si vous avez envie de les écouter et découvrir plein de podcasts originaux, c’est là (et on parle de moi à la 55e !)

J’ai ri 

à cette citation vue par hasard sur twitter, ancienne et pourtant si actuelle : « Faut-il réagir conte la paresse des voies ferrées entre deux passages de train ? » Marcel Duchamp Rrose Selavy.

Et vous, qu’avez-vous découvert, aimé, partagé ?

2 réponses
  1. FAYOLLE
    FAYOLLE dit :

    Pour moi quelques moments jolis cette semaine.
    J étais ravie de manger un artichaut à la cantine avec un peu de beurre salé et du pain. J avais l impression de faire une vraie pause avec ce légume qui prend son temps pour être mangé.
    Mercredi après ma journée en télétravail je suis passée voir ma dame de crêpes préférée place de la mairie d issy. Citron sucre beurre salé – le bonheur avec du soleil quand on est un peu fatigué.
    Aujourd’hui j ai pensé à vous Ariane en choisissant de racheter un joli bar chez mon poissonnier du marché. Demain nous nous régalerons j espère (cuit sur peau tout simplement).
    Cet après midi je suis allée à une séance de ciné gourmande au gaumônt convention. Avant la projection de la saveur des ramen (très touchant et actuel) il y avait une petite session de cuisine pour améliorer des ramen en sachet simplement à la maison.
    Et ce midi j ai écoute le très bon podcast plan culinaire découvert grâce à Ariane.
    Merci pour vos partages enrichissants et distrayants.
    Beau dimanche

    Répondre
    • Ariane Grumbach
      Ariane Grumbach dit :

      bonjour Odile, merci beaucoup pour ces retours gourmands ! Sympa cette idée d’aider à « glaouriser » les ramen en sachet. Oui, c’est très sympa Plan Culinaire, ravie que vous l’ayez écouté. Bonne journée

      Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.