Dix très bonnes raisons de FUIR Comme J’aime !

J’ai plutôt pour habitude d’écrire sur des thèmes qui me plaisent et des sujets positifs. Mais plusieurs personnes m’ont demandé d’écrire sur cette marque, tellement envahissante que, vous aussi, vous avez dû en entendre parler. J’avais pour ma part relativement échappé à son emprise, n’ayant plus la télé (ceci-dit, ces derniers temps, je reçois moult spams), mais un certain nombre de personnes, dont des patientes, m’en ont parlé. Voilà donc dix raisons de vraiment vraiment fuir Comme J’aime.

Ariane Grumbach l'art de manger

1. Ca rend fou !
L’entreprise a visiblement un budget de communication colossal. Ses publicités sont présentes en permanence dans la journée à la télévision. Plus le temps passe, plus la communication est intense. Je n’ai pas la télévision mais j’ai eu de multiples retours du côté totalement insupportable de cette insistance publicitaire. Le summum a semble-t-il été atteint durant l’été 2019, autour du Tour de France et autres, et leur publicité a été désignée pire publicité de l’été par certains. La pub mettant en scène le patron est même tellement présente que certains la parodient sur internet. Mais finalement, cela fait le jeu de l’entreprise, on en parle encore plus… Une telle invasion publicitaire serait à elle seule une raison de fuir : quand on a un super produit, il se vend de lui-même peu à peu par le bouche à oreille. Et s’ils mettent tant d’argent dans la pub, combien mettent-ils dans les produits…?

2. C’est du business, pas de la santé

L’insistance publicitaire a pour but de vous faire craquer, de vous convaincre d’essayer. D’autant plus qu’elle est couplée à l’offre d’une semaine gratuite. C’est tentant, toute une semaine de repas…Mais une fois que vous aurez mordu à l’hameçon, vous mettrez du temps à en sortir. D’une part, parce que vous vous êtes convaincu(e) que ça allait marcher. La marque s’appuie sur le désir extrêmement répandu et profond de perdre du poids , c’est une corde sensible et le but du matraquage est de finir par vous convaincre d’essayer en vous disant : au pire j’arrêterai rapidement. Il est clair qu’un tel matraquage est bien davantage tourné vers soulager votre portefeuille (voir point 3) que vous apporter du bien-être. D’autre part, parce que cela n’est pas si simple d’arrêter, les méthodes employées semblent très limite d’après les témoignages : on vous met la pression pour prendre un long abonnement qu’il sera très difficile de résilier ensuite ; quand vous essayez une semaine, on vous envoie les plats d’un mois complet et si vous voulez arrêter, vous devez les renvoyer à vos frais…

3. C’est horriblement cher

Selon les informations recueillies, une semaine de repas pour une personne coûterait entre 170 et 250 euros. Vous rendez-vous compte de ce que cela représente ?! Avez-vous déjà calculé ce que vous coûte vos repas ? Vous pourriez manger très bien pour ce prix-là… Si c’est l’extrême facilité qui vous attire, je vous suggère d’aller faire vers un plein de plats préparés chez votre marchand de surgelés préféré + acheter un paquet de flocons d’avoine et du fromage blanc pour le petit déjeuner. Ce ne sera pas moins plaisant et ça vous reviendra environ 50-55 euros par semaine…

4. Ce n’est pas bon du tout !

J’avoue, je ne devrais pas affirmer cela de façon péremptoire car je n’ai pas goûté personnellement ! Il est hors de question pour moi de m’abonner juste pour voir ! Et quand j’en ai eu l’occasion, j’ai refusé ! En effet, il y a près de trois ans, alors que j’allais participer à une émission la Quotidienne sur les régimes en présence d’une représentante de la marque (alors moins connue),  une de leurs responsable m’avait appelée quelques jours avant pour me faire goûter leurs plats pendant une semaine. J’avais refusé car je n’ai pas de micro-onde et surtout, je lui avais dit que cela valait mieux pour elle que je ne goûte pas, pour que je reste sur des commentaires sur le principe et pas le contenu… Je dis que ce n’est pas bon, et même « dégueulasse » sur la base de nombreux témoignages de personnes qui ont essayé (dont quelques patientes et des proches de mes patientes).

5. C’est un régime, donc ça ne marche pas !
Aucun régime ne marche dans la durée, je ne cesse de le répéter ! Ces produits fonctionnent comme tous les régimes : il restreint votre apport calorique, vous oblige à manger d’une façon imposée plutôt qu’écouter vos besoins et vos envies. Donc, vous allez (peut-être) perdre du poids dans le très court terme, mais, ensuite, en remangeant comme avant, vous reprendrez ce poids a minima, voire davantage si vous craquez sur tout ce dont vous vous êtes privé. D’autant que vous n’aurez absolument pas réfléchi à votre façon de manger, à comment changer vos habitudes alimentaires.

6. C’est pire qu’un régime

C’est pire qu’un régime ! Je suis totalement contre les régimes pour des raisons maintes fois exposées mais, dans certains régimes, au moins, vous passez un peu de temps à cuisiner, vous découvrez peut-être de nouveaux aliments, vous mangez au moins en partie des plats maison. Ce régime st donc pire car vous ne faites rien, vous ne mangez que des plats préparés pour vos repas, rien de frais, pas de produits bruts, très peu de variété.

7. Ça désapprend la cuisine

Vous savez peut-être cuisiner. Vous l’avez fait avec plaisir ou par contrainte pendant des années. Peut-être en avez-vous assez. Ou les courses vous barbent. C’est clair que la marque surfe sur cette lassitude : rien à faire, même pas les courses ! Plus de temps libre ! Pour quoi faire ? Des activités agréables sans doute. Mais combien de temps cela peut-il durer ? Comment faire une fois l’abonnement fini ? Sans compter l’envie de vous jeter sur tout ce que vous aviez éliminé, vous aurez perdu aussi l’envie de cuisiner… Ne vaudrait-il pas mieux la réactiver dès maintenant ? Peut-être faire les courses dans des endroits agréables en découvrant les aliments de saison, prendre votre temps pour cuisiner avec tous vos sens, pourrait devenir un nouveau plaisir. Avec la satisfaction de dire « c’est moi qui l’ai fait ! »

8. C’est complètement standardisé, donc pas fait pour vous

Rien n’est personnalisé dans cette façon de vendre de la nourriture de régime. On ne s’informe pas de vos goûts, vos préférences, ni de votre appétit. On vous dit de manger ce que vous recevez. Or, nous sommes toutes et tous différents. Nous n’avons pas les mêmes besoins. Cela dépend de nos caractéristiques physiques, de notre activité. Et de notre métabolisme, la façon dont notre corps dépense l’énergie. Ce métabolisme a pu être complètement déréglé par des régimes. Ainsi, une patiente me racontait récemment qu’elle avait péniblement perdu 3 kilos en plusieurs mois en dépensant beaucoup d’argent. Elle était très énervée d’avoir autant dépensé sans résultat probant alors que ses copines en perdaient 10 ou 15 kgs. En fait, elle mangeait consciencieusement ce qu’on lui envoyait plutôt que d’écouter sa faim… Ayant fait un grand nombre de régimes toute sa vie, ses besoins sont plus modestes que ceux de ces amies.

8. Ce n’est pas nouveau

Les régimes hypocaloriques (basses calories), ça existe depuis bien longtemps. Les plats préparés à calories réduites aussi. Rien de nouveau en cela. Ce qui est nouveau, c’est la force de frappe communicationnelle et d’abonnement. Faut-il rappeler que le patron fut celui des éditions Atlas (pour les jeunes, la vente d’encyclopédies diverses sous forme de fascicules hebdomadaires chez le marchand de journaux), il a donc un certain savoir-faire dans la « capture » de clients longue durée…

10. Ça ne vous veut pas du bien ni à votre famille

Bref, il n’y a rien de bon pour vous dans ces produits : on vous assomme de pub, on vous prend beaucoup d’argent, on vous fait manger des trucs pas bons et en plus, vous allez reprendre le poids éventuellement perdu… Et c’est encore plus ciblé vers votre famille, en particulier vos parents. Un certain nombre de  patientes n’avaient pas testé elles-mêmes, en revanche, leurs parents, leur mère ou les deux parents, s’étaient abonnés, à leurs dépens. Ce qui n’est pas très étonnant si l’on se souvient qu’aujourd’hui, ce sont principalement les personnes des tranches d’âge les plus âgées qui regardent la télé…

Donc, si vous connaissez des personnes tentées de s’abonner, car découragées de leurs régimes précédents ou de leur poids qui monte, surtout dissuadez-les et expliquez-leur qu’on peut perdre du poids sans privation ni soit-disant formule miracle.

« Emanu124« , twitteuse active, moqueuse et combative, était une des personnes qui m’avait sollicitée. Lassée d’attendre, elle a écrit elle-même un excellent texte  il y a quelques semaines !

 

Image Fotolia-Julien Tromeur

6 réponses
  1. Gene 11
    Gene 11 dit :

    Raz le bol de cette pub qui mobilise nos écrans, heureusement qu’il y a la zappette pour fuir ailleurs lorsqu’elle arrive.
    Puis je mettre votre article en lien sur mon blog car il intéressera surement mes lectrices aussi ?

    Répondre
  2. Evelyne SIMON
    Evelyne SIMON dit :

    Bonjour.
    Pour l’anecdote, comme si on n’en entendait pas assez parler, B. Canetti est passé sur les ondes récemment (eh oui, invité des « grosses têtes » RTL…). On lui a parlé, entre autres, de son budget com. Il a répondu que pour pouvoir faire une telle pub, il fallait vendre soi-même ses produits. Donc, tout ce qu’il ne paie pas aux super, hyper marchés, passe dans sa campagne de pub… (enfin, matraquage de pub à mon avis !). Bien entendu, il vante ses produits qui sont soi-disant bons, sans ci, sans çà, etc. Personnellement, jamais je n’essaierai tellement j’en ai marre de les entendre (même si on n’a pas la télé, pas de souci, çà passe autant de fois à la radio…).

    Répondre
  3. CHEVRIER
    CHEVRIER dit :

    Bien dit et j’adhère pleinement, et rajouterais le DANGER de tomber là dedans d’abord pour le corps car combien de « patients » obèses le sont par suite de dysfonctionnement endocrinien, comme avec la Thyroide (hypothyroidie) et risquent fort d’empirer leur état.
    Ensuite selon ce que j’ai pu entendre de « pigeons » tombés dedans, on dirait la « Bouffe » hospitalière déshydratée …. (donc pire) …. et bien sur les finances car nombre des personnes concernées sont des personnes fragiles financièrement et avec cette escroquerie s’en trouveront encore plus …. situation de stress qui les mènera à la dépression ….. et peut-être à pire ….
    La manipulation à encore de beaux jours devant elle… Hélas !
    Encore merci de cet article que je partage avec plaisir ….

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.