Ariane Grumbach - L'art de manger

couv_cuisinercestmediter.jpgC’est quoi, cuisiner pour vous ? Une corvée, une obligation, un plaisir, une détente, une habitude, une routine, une perte de temps, un temps obligé pour bien manger…? Peut-être que cela varie selon les jours, le temps disponible, la fatigue, le plat à préparer… Eh bien, cuisiner, cela pourrait être aussi une sorte de méditation. Ah ? Vous pensez peut-être que la méditation, c’est s’asseoir sans rien faire. Certes, cela peut. Mais il y aussi ce qu’on peut appeler une méditation active. En matière de cuisine, c’est un moment de pleine attention à ce que l’on fait, aux gestes, aux sensations, aux parfums. Un moment unique car chaque légume, chaque plat, chaque jour est unique. Un moment où la conscience est dans le moment et non le ressassement de la journée ou la planification des heures suivantes, de tout ce qui reste à faire. Un moment où l’on peut inventer, créer, improviser. La cuisine, cela peut être tout cela, un moment en soi et pas seulement une étape vers le repas à préparer. 

Tout cela, j’en parle souvent avec mes patient(e)s. C’est pourquoi quand l’éditeur First m’a adressé le texte de Dana Velden intitulé Cuisiner, c’est méditer, en me demandant si j’accepterais de le préfacer, je l’ai lu avec curiosité. Et finalement, j’ai accepté avec plaisir et je me suis sentie plutôt honorée ! Car ce livre plaisant à lire, intéressant, donne à réfléchir à sa relation à la cuisine, à comment en retrouver le chemin, et au-delà, aux émotions qu’on peut éclairer ou apaiser dans sa cuisine. Dana Velden a passé du temps dans un monastère zen en Californie et en a tiré des enseignements qui peuvent nous faire du bien et nous faire changer des habitudes et des réflexes. Ce n’est pas un livre de cuisine mais l’auteure a glissé deci-delà quelques recettes en appui à ses réflexions. J’en ai essayé quelques-unes : un délicieux gâteau aux épices, un plat de secours très simple sous réserve d’avoir des pois chiches cuits, un rituel du yaourt le soir… 

20170326_111748.jpg

20170326_204101.jpg

Sortie hier jeudi 6 avril, éditions First

3 réponses
  1. La semaine d'une gourmette
    La semaine d'une gourmette dit :

    C’est vrai, moi qui n’ai jamais réussi à méditer (je m’impatiente au bout de 30 secondes…), la cuisine est pour moi une forme de méditation qui me convient. Quand je cuisine, par moments je dois vraiment faire attention à ce que je fais, le reste du temps mon esprit s’évade… Et ça me fait un bien fou. Quand on a refait la cuisine il y a 13 ans, on a eu 4 semaines sans cuisine, on a mangé grillades au barbecue, salades et plats préparés, ça me manquait cette demi-heure (à l’époque mes enfants étaient petits, je faisais dans le rapide, maintenant je suis plutôt à une heure) méditative !

    Répondre
  2. Ariane
    Ariane dit :

    @la semaine d’une gourmette bravo, jolie démonstration du thème du livre ! Mais ne désespérez pas pour la simple méditation 😉
    @angelilie merci !

    Répondre

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.