Ariane Grumbach l'art de manger

Le fil d’Ariane n°7

Si vous me lisez vendredi 1er juin, je suis à la Bio dans les Etoiles, en Ardèche, pour parler de « Nourrir son esprit » en compagnie de France Guillain et Gilles Daveau. Je ne voulais pas rencontrer France Guillain sans avoir goûté son célèbre Miam ô Fruit et j’en ai préparé deux fois : pas déplaisant (grâce aux fruits !) mais je dois avouer que cela ne m’ pas emballée plus que ça…

Ariane Grumbach l'art de manger

Sinon, ces deux dernières semaines furent riches en occasions conviviales :

J’ai bien mangé :

  • Guillaume alias 716 La Vie, passionné de découvertes gastronomiques, de musique et de voyages et initiateur de dîners mystère où l’on réserve sans savoir où l’on va dîner, en compagnie de personnes qu’on ne connait pas forcément, en avait organisé un qui était aussi l’occasion de fêter ses 10 ans de  blog (on avait d’ailleurs à l’origine imaginé une grande fête de quelques blogueur(se)s fêtant le même anniversaire mais cela s’est avéré compliqué, tout le monde étant très occupé). Cette fois, nous étions conviés au Coupi Bar au bout  du bout du 13e., exceptionnellement ouvert le soir pour nous régaler. On a eu un copieux échantillon des plats servis au déjeuner, une crêpe servie au brunch (végétarienne pour moi, au tofu frit) et une panacotta à la noix de coco avec mangue. Tout fut très bon, un peu copieux, j’en ai laissé un peu et mes compagnes de table aussi. Un truc très amusant dans ces dîners est de constater l’éclectisme des participants, réunis par la gourmandise, l’envie de partage et de découverte.

Ariane Grumbach l'art de manger

Ariane Grumbach l'art de mangr

 

  • En compagnie d’un trio que j’apprécie beaucoup, Corinne, Gaëlle, Sophie ( ces belles et durables rencontres sont le côté merveilleux des réseaux sociaux -il y en a d’autres moins joyeux…), je suis retournée chez le coréen Jium et j’ai bien apprécié ce déjeuner à prix raisonnable (crêpe aux fruits de mer et riz au poulet)
  • Je suis aussi retournée au Belhara, bistrot au chef talentueux et aux serveurs espiègles (délicieux dessert aux fraises, entre autres).

Ariane Grumbach l'art de manger

  • Je suis retournée une nouvelle fois chez Mokonuts avec Monsieur (juste avant de prendre le train, c’était pratique !), j’aime tellement cet endroit.

Je m’étonne

moi-même de manger autant de pois chiches, moi qui détestais cela il y a quelques années ! tels quels en salade, en couscous végétarien, en houmous ou ici, en pseudo falafel maison tout à fait savoureux.

Ariane Grumbach l'art de manger

J’ai été agacée

et c’est un euphémisme par la façon dont s’est déroulé le vote de la loi Alimentation qui, par ses choix guidés souvent par autre chose que l’intérêt collectif et la santé des citoyens. On semble du coup vouloir laisser au consommateur toute la responsabilité de ses choix. Je ne cesse de parler du pouvoir du consommateur, certes, mais il ne peut pas tout et un environnement favorable économique, réglementaire, éducatif… joue forcément un rôle et facilite les choix et les apprentissages…

Ariane Grumbach l'art de manger

J’ai rencontré

Avec grand plaisir la personne sympathique qui se cache derrière le blog Les Tasters, que je lis depuis longtemps : il est riche en adresses diverses et sympathiques, présentées de façon approfondie et est aussi doté d’une carte actualisée fréquemment des lieux de bon café à Paris, que je consulte systématiquement quand je pense avoir du temps pour boire un café dans un quartier donné. On a échangé autour d’un thé et d’un café chez le sympathique coffee shop vietnamien Hanoi Corner qui est juste à coté de mon cabinet.

Ariane Grumbach l'art de manger

Je me suis félicitée

d’avoir réalisé une si belle (et délicieuse) tarte aux fraises, finalement pas du tout compliquée (pâte sucrée, sorte de crème fouettée, fraises)

Ariane Grumbach l'art de manger

Bonne quinzaine gourmande et sereine !

 

 

2 réponses
  1. Geneviève
    Geneviève dit :

    La loi Alimentation est consternante !!!
    Laisser la responsabilité aux consommateurs on peut l’entendre en partie mais
    -laisser la publicité (produits gras et sucrés) pour les ENFANTS,
    -ne pas inscrire dans la loi l’interdiction du glyphosate
    -refuser le nutriscore
    j’en passe et des meilleures (:( )
    Confiance totale aux chasseurs (!!!) pour toutes les questions sur la ruralité…
    Tout ça après la limitation des aides à l’installation ou la transition en bio…
    Un vrai cauchemar !

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.