Ariane Grumbach l'art de mager

Le fil d’Ariane n°5

Vous étiez peut-être un peu en vacances, pas moi (certes, avec un pont…), et j’ai même eu beaucoup de travail… Ces deux dernières semaines ont aussi été marquées par des activités variées, pas étonnant car j’aime la diversité en toute chose !

J’ai annoncé
Ma participation à l’événement La Bio dans les Etoiles, organisée par la Fondation Ekibio en Ardèche le 1er juin. J’y interviendrai en compagnie de Gilles Daveau et France Guillain (la papesse du « Miam ô Fruit !). A noter si vous êtes dans le coin, l’affiche est intéressante.

J’ai écrit

pour le site Alimentation Générale un « billet d’humeur sur l’application Yuka, appli qui connait un succès fou…sans moi !

J’ai écouté

Agnès Jaoui dans le podcast Dans le Genre de sur Radio Nova. J’ai été intéressée de l’entendre parler du diktat de la minceur, triste d’entendre qu’elle était soumise éternellement aux régimes, fâchée contre Agnès Varda qui lui avait reproché son décolleté dans un ascenseur de Cannes… Cela résonnait avec mon dernier épisode de BCBT le Podcast, sur la nécessaire bienveillance entre femmes…
Anne Sylvestre, fort à l’honneur ces jours-ci : dans ses disques, ce que je fais régulièrement, dans Remède à la Mélancolie sur France Inter et dans le podcast Vieille Branche (qui interviewe des personnes de plus de 75 ans).
– quelques épisodes du podcast Les couilles sur la table de la journaliste Victoire Tuaillon sur différents aspects de la masculinité.

J’ai goûté

– un plaisant petit déjeuner chez Marcello, avec un délicieux croissant à la « Nocciola ». Marcello est un restaurant italien ouvert toute la journée avec une calme terrasse en contrebas de la rue, que j’avais connue avec bonheur il y a une vingtaine d’années, quand c’était un restaurant de cuisine française, la Petite Cour.

Ariane Grumbach l'art de manger

– la cuisine fine et parfumée du Mermoz où oeuvre la jeune cheffe Manon Fleury, en la délicieuse compagnie du trio Beena-Claire-Florence que je vois régulièrement avec grand plaisir

Ariane Grumbach l'art de manger

J’ai aimé
passer deux jours en formation avec la passionnée et passionnante psychologue Sophie Cheval, afin de continuer à progresser dans ma pratique professionnelle (on reparle d’elle bientôt…).

J’ai marché

Beaucoup dans Paris les jours de beau temps, un plaisir gratuit que j’adore.

J’ai été interrogée

sur des sujets divers pour des publications à venir, le flexitarisme, le petit déjeuner, le gras, les céréales…Je suis souvent sollicitée par divers supports, sans doute du fait de ma visibilité internet. Je ne peux pas répondre à tout selon les délais et les sujets mais j’essaie de faire au mieux, surtout quand je peux en profiter pour faire passer des messages remettant en cause les injonctions et croyances infondées.

J’ai cuisiné

  • une salade printanière de lentilles aux asperges et radis,

Ariane Grumbach l'art de manger

  • une recette plusieurs fois testée que j’adore, du livre Nature de Ducasse : légumes crus émincés (asperge, carotte, fenouil, radis), quinori au pesto.

Ariane Grumbach l'art de manger

  • un brunch facile et plaisant avec, je l’ai réalisé ensuite, de façon amusante beaucoup de fruits : crus (pomme et kiwi), cuits (rhubarbe), en jus (pomme, orange-avec carotte et fenouil), en gâteau (banane).

Ariae Grumbach l'art de manger

J’ai savouré

Des pâtes que Monsieur cuisine sous des formes très variées : par exemple aux gambas et à la tomate

Ariane GRumbach l'art de manger

Quelques fraises, j’aime tellement ce fruit, mais ce n’est pas évident d’avoir des fraises parfumées, françaises et à prix raisonnable. Je les mange en général nature, Monsieur a, lui, l’habitude de les faire mariner à l’italienne, avec du jus de citron et un peu de sucre.

Une salade de légumes variés crus et cuits au poulet

Ariane Grumbach l'art de manger

Des repas japonais, autour des soba ou du riz cuisiné

J’ai continué

A travailler sur BCBT Le Podcast : réfléchir aux sujets, aux intervenants, écrire, peaufiner, faire monter, mettre en ligne…bref, c’est du boulot !

J’espère

que ces « Fils d’Ariane » vous intéressent, vous font faire des découvertes, vous ouvrent des portes…Dites-moi ce que vous en pensez.

10 réponses
  1. Mély ♡
    Mély ♡ dit :

    J’apprécie toujours autant te lire, chère Ariane (même si je ne laisse pas de petits mots à chaque fois !).
    La majorité des infos que tu nous offres, j’y jette un œil : je clique, je regarde, je lis, je tends l’oreille… et si l’aperçu que j’en capte m’intéresse, je lis entièrement, j’écoute davantage. Là, par exemple, je me suis mise sur ma liste de prochains Podcasts celui d’Agnès Jaoui / Dans le Genre.
    Je suis certaine de ne pas être la seule (à apprécier sans laisser de traces / retours systématique).
    Belle journée, et merci ♥

    Répondre
  2. Jessica
    Jessica dit :

    Mais oui j’adore ces billets fils d’Ariane où j’apprends toujours quelquechose ! Et pour Yuka je suis bien d’accord : les meilleurs aliments (dans tous les sens du terme) sont ceux qui n’ont pas de code barre.

    Répondre
  3. ln22
    ln22 dit :

    J’adore votre blog que je suis très régulièrement sans forcément laisser de petits lots. Désolée ! ON en pense pas toujours au retour aux auteurs, on prend sans donner donc je vais essayer d’être plus attentive aux auteurs que je suis.. Je me retrouve complètement dans votre approche décomplexée de la cuisine et de la nutrition, pleine de bon sens et de bonne humeur. GRâce à vous je picore, découvre, je m’émerveille et je m’instruis de toutes vos riches rencontres.. ET j’ai jeté ma balance !!!!Je me faisais la réflexion que les études de diététique ne sont peut être plus aussi appropriées pour le conseil en diététique que vous faites qui a l’air d’être une approche très psychologique, centrée sur la personne et non sur les aliments ? Merci encore à votre goutte de colibri pour nous enseigner la raison dans ce monde de diktats. Hélène

    Répondre
    • Ariane Grumbach
      Ariane Grumbach dit :

      Ooooh merci beaucoup Hélène, c’est vraiment adorable, tellement contente quand j’apprends que mon blog est apprécié. Il n’y a évidemment aucune obligation à commenter mais il est clair que vos mots me réjouissent et me touchent beaucoup plus que ne le feraient des statistiques de fréquentation (que je ne regarde pas d’ailleurs !). NB : il y a zéro psychologie dans les études de diététique alors que c’est l’essentiel du métier selon moi, je me suis donc beaucoup formée en complément. Belle journée

      Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.