Le Fil d’Ariane n°11

J’espère que vous avez passé un bon été, peut-être en vacances. Ou ce sera pour plus tard. Avec de la détente peut-être. Pour ma part, j’étais en vacadomances comme je dis, suite à la lecture d’un article des Echos qui francisait le staycation anglophone en vacadom.

Ce qui a voulu dire quand même un (tout petit) peu de travail de fond (podcast, compta, rangement…et même une interview qui paraitra je ne sais pas quand) et surtout beaucoup de détente et repos.

J’ai quand même passé un peut de temps sur internet (je n’ai pas vraiment déconnecté de ce côté-là…) et j’ai regardé avec intérêt cette émission Les mots de Minuit réunissant en 2015 deux femmes passionnantes, Mona Chollet et Cynthia Fleury, ou lu avec espoir cet article sur l’évolution du magazine Vogue anglais, en me disant qu’il y a encore beaucoup beaucoup de chemin à faire, surtout en France, sur la mise en avant de la diversité des corps féminins.

Sinon, pendant trois semaines,

J’ai lu DES LIVRES !

Vraiment une de mes activités favorites et, en vacances, je lis des romans qui n’ont rien à voir avec mon activité. Exemples sur la photo, et il y eut d’autres…en particulier de Martin Winckler, que j’apprécie beaucoup dans ses romans comme dans ses prises de position médicales.

Ariane Grumbach l'art de manger

J’ai bien mangé

J’ai exploré les adresses (nouvelles ou déjà connues) ouvertes en août, en jonglant un peu avec les fermetures graduelles. J’ai ainsi souvent petit déjeuné ou déjeuné dehors, seule ou (bien) accompagnée.

Au petit déjeuner, j’ai ainsi savouré

  • un excellent granola chez Cravan, un café qui vient d’ouvrir dans le 16e, avec une calme terrasse et de bons produits.
  • un bon porridge aux pêches (pas tout à fait assez généreux en fruits à mon goût) chez Bol Porridge Bar avant leur fermeture estivale,
  • un sympathique granola à la Maison Plisson 2, qui a ouvert récemment place du marché St Honoré.

Ariane Grumbach l'art de manger

Ariane Grumbach l'art de manger

Ariane Grumbach l'art de manger

Au déjeuner, j’ai profité de ma liberté d’emploi du temps pour retourner, seule ou accompagnée, dans diverses adresses qui avaient la bonne idée de rester ouvertes ou de fermer en décalé courant août :

  • un très plaisant bol végétarien chez Jah Jah by Le Tricycle,
  • un délicieux ceviche chez Luz Verde (précédé de tacos végétariens),
  • une plaisante assiette composée végétarienne chez Ima,
  • une excellente pizza chez Arcimboldo, sympathique découverte,
  • de délicieuses soba chez Echizen Soba Togo (deux fois !)
  • un très réussi bobun chez Ngoc Xuyen Saigon, où on avait déjà mangé une délicieuse soupe tonkinoise.
  • une salade Caesar à la Maison Plisson 2 (encore !)

Ariane GRumbach l'art de manger

Ariane Grumbach l'art de manger

Ariane GRumbach l'art de manger

Ariane Grumbach l'art de manger

Ariane Grumbach l'art de manger

Ariane Grumbach l'art de manger

J’ai aussi découvert par hasard Paradis Marguerite, une table végétarienne sur les quais, où j’ai savouré un gaspacho et des falafel très bons (une émanation de la chaine Paradis du Fruit, que j’ai quelquefois fréquentée il y a TRES longtemps).

Ariane Grumbach l'art de manger

Je suis retournée déjeuner avec plaisir dans deux restaurants que j’apprécie et fréquente occasionnellement : Maceo 

et Kokoro

Ariane Grumbach l'art de manger

Kokoro : poisson accompagné de courgettes parfaitement cuites avec condiment fort en goût olive-câpres-anchois

J’ai (beaucoup) marché

Aller découvrir ou retrouver une adresse, avoir rendez-vous avec quelqu’un, fut aussi l’occasion de grandes balades à travers Paris. J’ai dû traverser à peu près tous les arrondissements…

Ariane Grumbach

J’ai rencontré

  • quelques ami(e)s pas (encore) partis ou déjà revenus.
  • Toute une joyeuse bande de podcasteuses dans des domaines très éclectiques, avec lesquelles on va continuer à échanger et se revoir pour s’entraider autour des podcasts.

Ar

J’ai visité

  • deux belles expositions proposées dans le cadre du caste programme Japonismes qui célèbre 160 ans de relations franco-japonaises : Fukami, une introduction à l’art japonais (qui s’est terminée le 21 août), et le calligraphe Yu-Ichi Inoue. Si vous vous intéressez au Japon, regardez le riche programme de Japonismes, il y a beaucoup de spectacles, activités, expositions… prévus jusqu’au printemps 2019. Pas seulement à Paris…

Ariane Grumbach l'art de manger

  • une superbe exposition (terminée) sur les liens entre les derniers nymphéas de Monet et les peintres abstraits américains.

J’ai nagé

presque tous les jours (je vous en reparle dans quelques jours).

J’ai (un peu) cuisiné

et Monsieur aussi, par exemple un délicieux repas japonais

Ariane Grumbach l'art de manger

J’ai surtout combiné de différentes façons les légumes de saison : ratatouille, caponata, shakshuka… et puis aussi évidemment des salades tomates-mozzarella, et du côté de Monsieur, des pâtes aux aubergines et ricotta

Ariane Grumbach l'art de manger

Ariane Grumbach l'art de manger

 

J’ai reçu

Un panier de légumes de saison comme contrepartie à ma petite participation au développement de la ferme Mûre (Mûre, cantine du 2e arrondissement que j’aime beaucoup, a choisi de se développer verticalement en produisant une partie de ses besoins en légumes)).

Ariane Grumbach l'art de manger

Du coup j’ai improvisé avec le contenu de panier et ce que j’avais dans mes placards au lieu de faire des courses. Ce qui a donné notamment :

  • une sorte de ratatouille avec une dominante de courgette et aubergine,
  • une quiche courgette-feta-herbes
  • un taboulé avec tomate et concombre,
  • des aubergines farcies au chèvre avec une sauce yaourt-tahini-grenade,
  • des tagliatelles courgette-concombre avec parmesan et câpres,
  • des poivrons farcis au quinori et au chèvre.

Ariane Grumbach l'art de manger

Je me suis régalée

de salades de pêches à de multiples occasions : un dessert estival archi-simple et délicieux pourvu que les pêches soient bonnes : des pêches épluchées, coupées en morceaux avec un filet de jus de citron. Autant je ne parviens plus du tout à trouver de bons abricots, autant les pêches peuvent être très satisfaisantes.

Ariane Grumbach l'art de manger

 

Et j’ai aussi beaucoup paressé

que ce soit chez moi, à la terrasse des cafés, dans les jardins publics… C’est aussi cela les vacances : pas forcément se dépayser mais la liberté de vivre à son rythme sans contrainte, en improvisant en chemin…

Ariane Grumbach l'art de manger

 

Et vous, que retenez-vous de votre mois d’août ?

 

2 réponses
  1. Yo
    Yo dit :

    Nous inaugurons un jardin de cerisiers ouvert au public et accueillons M.Kitamura l’ambassadeur du Japon à la Rochelle le 27 novembre 2018. C’est également un pays que j’adore! Et qui souffre beaucoup en ce moment…

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.