Ariane Grumbach - L'art de manger

Bien manger : une question d’argent, de temps ou de culture culinaire ?

4ac79b554fb671f35a635beae5ee5025.jpgOn sait aujourd’hui qu’il y a une rupture économique dans les problèmes de surpoids et d’obésité : il est plus difficile d’avoir une alimentation adaptée à ses besoins lorsqu’on n’a pas beaucoup de moyens, toutes les études le montrent.

Mais en fait, je me demande, et je livre cela au débat, si c’est principalement une question d’argent. Est-ce que ce ne serait pas plutôt une question à la fois de temps disponible et d’éducation culinaire ?

Par exemple, comparons le prix d’une pizza surgelée, plat usuel, qu’on a juste à mettre au micro-ondes, et celui d’un repas simple avec un tout petit peu de préparation maison.

Pizza surgelée 1er prix : environ 2 euros, à partager en 2 (200g de pizza par personne), soit 1 euro par personne.

En face, prenons par exemple un repas composé d’un oeuf (poché ou brouillé ou au plat) et d’une ratatouille, même pas forcément faite maison (je reconnais que c’est très long de découper les légumes) mais à base d’un mélange de légumes tout prêt surgelé de chez P…d (avec 250 g de ratatouille par personne). On accompagne cela d’un peu de pain et cela revient à 0,90 euro par personne.

Et à votre avis, lequel est le plus savoureux et le plus intéressant nutritivement ?!

5 réponses
  1. Marion
    Marion dit :

    Très bonne question !Le temps disponible doit compter dans l’affaire, de même que l’argent mais aussi l’envie de cuisiner (même si on peut acheter les légumes tout découpés, en effet).
    Mais n’y a-t-il pas au fond de nous une programmation qui nous pousse à préférer la pizza à la ratatouille ? A aimer le pain, le fromage fondu, le chocolat et la viande grillée, plutôt que la délicieuse pomme rainette, le tian de légumes, le savoureux filet de bar ?
    N’est-ce pas car inconsciemment, on sent qu’ils vont nous rassasier ?
    J’adore les légumes, mais la première chose à laquelle je pense quand on me demande ce que je veux manger n’est jamais une ratatouille et pourtant, qu’est-ce que c’est bon !

  2. Ariane
    Ariane dit :

    @Marion il y a une tendance millénaire à aller vers les aliments riches pour se nourrir, instinct de survie oblige. Mais cela se complexifie en grandissant, avec une éducation alimentaire et c’est elle qui va en partie définir nos préférences, on peut très bien avoir autant envie de ratatouille que de pizza selon le moment, les repas précédents, sa faim, la saison… Ceci peut toutefois être perturbé si on se prive, si on fait des régimes, car alors, on a davantage envie des « aliments interdits ». Ecoutez vos envies en tout cas !

Les commentaires sont désactivés.