Bien manger à Paris en août, c’est possible !

J’ai passé une partie du mois d’août en vacances à Paris. Les vacances, cela peut vouloir dire du temps pour cuisiner et cela a été le cas. C’est aussi l’occasion d’être un peu paresseuse (je le suis aussi hors vacances ;-)) et d’aller manger dehors. Certes, beaucoup de restaurants profitent de l’été et du calme parisien pour fermer. Mais il reste un bon nombre de bonnes adresses ouvertes, ou fermées brièvement ou en décalé. J’en avais repéré quelques-unes et j’avais publié un post Instagram à ce sujet (à ce propos, contrairement à ce que je faisais avant, je ne parle plus beaucoup cuisine et restaurants ici car je le fais principalement sur Instagram, désolée pour les personnes qui n’ont pas envie d’adhérer à ce réseau, ce que je peux comprendre).

J’ai eu l’occasion de profiter de plusieurs de ces adresses, que je connaissais déjà pour la plupart.

J’ai emmené Monsieur découvrir Tanguy Crêpes, qui fermait seulement quelques jours. C’est une petite crêperie ouverte depuis quelques mois dans le 10eme, qui utilise de très bons produits venus directement de Bretagne. J’y avais déjà déjeuné et j’ai trouvé cela encore meilleur cette fois-ci. Les crêpes ont été délicieuses, fines, croustillantes et bien garnies. Et les prix raisonnables par rapport à d’autres crêperies parisiennes…

On est aussi retournés manger des soba (pâtes de sarrasin japonaises) chez Echizen Soba Togo, une adresse qu’on aime beaucoup. On peut choisir un plat de soba (il y notamment de soba aux aubergines absolument délicieuses) ou un menu à 16 euros, avec une portion de soba plus petite et un bol de riz garni, par exemple de beignets de légumes (mon choix cette fois-ci) (oui, les Japonais peuvent parfois manger du riz et des pâtes !).

Je suis retournée déjeuner également chez Salatim, une « cantine » israélienne du 2e arrondissement, où j’ai mangé avec plaisir des aubergines panées accompagnées de salades diverses.

On est retournés déjeuner au Coucou Café, une adresse récente et proche que j’affectionne décidément beaucoup, aussi bien le matin, le midi, le soir. Le lieu est agréable, la cheffe très douée (notamment pour de fabuleux plats de légumes quon choisit seuls ou accompagnant un plat viande/poisson) et le service sympathique. C’est un « coffee shop » ouvert par une équipe bien implantée dans le 9e arrondissement car gérant déjà trois restaurants : Pantruche, Caillebotte et Belle Maison (spécialisé dans les produits de la mer).

Ariane Grumbach l'art de manger

Histoire de festoyer un peu, on a fait un superbe déjeuner chez Botanique, la table vraiment excellente du chef Sugio Yamaguchi. Les plats sont originaux et plein de parfums délicieux. J’ai mangé une tarte aux légumes d’été avec du merlu mariné, et ensuite le même poisson grillé, avec ensemble de légumes verts dans un jus iodé absolument merveilleux. Et un gâteau tout vert richement parfumé aussi. Et Monsieur s’est régalé de pâtes au homard (plat de saison…) qu’il a trouvées fantastiques (le menu déjeuner entrée plat dessert hors supplément est au prix raisonnable de 34 euros).

On a découvert un restaurant de cuisine chinoise de Shangaï, Petit Bao, ouvert récemment et déjà très couru car la qualité est au rendez-vous. Je trouvais compliqué de manger de très bonnes bouchées vapeur faites maison à Paris (notamment en vedette les Xiao Long Bao, ravioli au bouillon) alors qu’on mange de très bons au Japon, notamment dans la chaine taiwanaise Din Tai Fung. Je craignais un peu que Petit Bao ne soit pas à la hauteur de sa réputation tant j’en avais entendu du bien. Pas du tout, on s’est vraiment régalés avec tout ce qu’on a mangé et, de plus, l’accueil est fort sympathique.

Je me suis aussi beaucoup promenée et j’ai apprécié de faire quelques pauses dans des cafés ou coffee-shops le matin.

J’ai par exemple mangé un délicieux granola chez Ima, une « cantine » végétarienne du côté du canal St Martin dans le 10e, que je connaissais seulement au déjeuner.

Ariane Grumbach l'art de manger IMA

J’ai aussi un très joli lieu, ouvert très récemment, le café Kabane, dans le 11e, où on propose un choix de cafés exigeant. Et aussi des thés et chocolats de haute qualité (je n’ai pas goûté).

Et je suis retournée chez Gramme, un endroit que j’adore mais malheureusement pas très pratique d’accès pour moi, où le « grammola » est délicieux, toujours servi avec de fruits de saison, cette fois, pêches et abricots pochés à la verveine.

Comme je le disais, on a aussi pas mal cuisiné (ou au moins assemblé une salade !). Et vous, en vacances, vous préférez cuisiner ou sortir au restaurant ? Ou un peu des deux ?

4 réponses
  1. Alcachofa
    Alcachofa dit :

    Bonsoir,
    chez Echizen Soba Togo, les Soba sont-elles 100% sarrasin? Je pose la question à cause d’une préférence/bataille contre l’inflammation pour la cuisine sans gluten.
    Merci

    Répondre
    • ARIANE
      ARIANE dit :

      @Alcachofa je ne sais pas. Certaines soba sont 100% sarrasin (on en trouve en épicerie japonaise) mais la plupart ont une petite part de blé pour une meilleure tenue. J’ai envoyé la question au restaurant, j’espère qu’ils répondront

      Répondre
    • Ariane
      Ariane dit :

      @alcachofa bonjour, il y a 80% de sarrasin et 20% de blé dans les pâtes de Echizen Soba Togo, ce qui est usuel come je le disais et ok probablement pour quelqu’un qui a une sensibilité au gluten mais pas pour une personne intolérante. Bonne journée

      Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.