Ariane Grumbach - L'art de manger

Si vous êtes parti(e) en vacances, en France ou à l’étranger, peut-être avez-vous eu l’occasion de découvrir quelques tables locales, simples ou gastronomiques. J’espère que vous vous êtes régalé(e). A Paris, il est clair que, repos oblige et période d’activité plus calme, un grand nombre de tables ferment en août. Il reste bien sûr des brasseries, restaurants de chaînes, etc., pas vraiment le plus réjouissant pour les touristes gastronomes. Mais, plusieurs sites s’en font l’écho (Télérama (merci Esterelle !), le Figaroscope, Paris by Mouth…), on peut trouver quelques bonnes tables de tous styles à Paris en août et je ne m’en suis pas privée.

Début août, avant leur fermeture estivale, on est allés se régaler d’un très bon mezze (végétarien) chez Ibrik, lieu décidément fort plaisant à tous points de vue.

IMG_20170801_135332_813.jpg

A l’occasion d’un passage à Paris de notre cher ami et fin gourmet de Tokyo, nous sommes allés découvrir la troisième et nouvellement ouverte table d’un chef qu’on apprécie grandement, William Ledeuil. Ce Kitchen Ter(re) a été imaginé autour des pâtes (et, semble-t-il, prochainement, des bouillons), suite à une rencontre et un travail en commun avec le paysan-meunier-boulanger Roland Feuillas. Celui-ci, dont j’appréciais les dentelles de Cucugnan, a conçu pour le restaurant d’autres pâtes avec ses farines de blé anciens. Et évidemment, outre les pâtes, il y a des entrées et desserts dans l’esprit de William Ledeuil. Ce fut délicieux de bout en bout, et le plat de pâtes que j’avais choisi, des casarecce de farine d’épeautre avec « volaille laquée, harissa et citron confit », s’avéra puissamment et très plaisamment parfumé. Seul regret, ce n’est pas donné le soir (une cinquantaine d’euros), le prix du travail et de la qualité des produits bien sûr.

20170809_210331.jpg

20170809_200359.jpg

Les différentes pâtes imaginées par Roland Feuillas pour le restaurant

 On est allés déjeuner chez Kokoro, dont j’avais un très bon souvenir, déjà un peu ancien, en agréable compagnie. Et le repas fut délicieux et sympathique. J’ai pris les deux entrées du menu (bonne idée qu’elles soient aussi tarifées à la carte) : une terrine de cochon maison absolument délicieuse et une soupe de crabe aux carottes jaune. En dessert, une étonnante et savoureuse tarte tomate/melon/mûre servie avec une glace à la marjolaine. Le menu du déjeuner entrée-plat-dessert est à 23 euros, ce que je trouve très raisonnable pour la qualité. Le pain maison est excellent.

20170817_124256.jpg

20170817_130609.jpg

20170817_133150.jpg

Et aussi la nouvelle table-boutique d’Arnaud Nicolas, dont j’avais apprécié le Boudoir il y a plusieurs années. On n’a pas pris de plats classiques, on a préféré découvrir les spécialités charcutières de la maison. Du coup, on s’en est partagé quatre, vraiment excellentes. Mention particulière pour le pâté en croûte, une merveille. Eh non, je ne suis toujours pas végétarienne et ce type d’adresse ne me donne pas envie de le devenir… On y a été fort bien accueillis avec un vin à goûter et on a échangé de façon intéressante avec Stéphane Dufau, l’associé d’Arnaud Nicolas sur leur exigence à toutes les étapes de fabrication des produits.

resturants paris, paris l'été, bien manger à paris, kokoro, kitchen terre, ibrik, arnaud nicolas

On a aussi découvert une table que j’avais envie de goûter depuis un long moment (deux ans ?), Les Amis de Messina : j’étais passée devant par hasard peu après l’ouverture et ils m’avaient gentiment fait visiter leur bel espace. La cuisine d’inspiration sicilienne et la formule déjeuner à 25€ nous a réjouis : aubergine à la sicilienne fondante à souhait pour moi, puis le partage de pâtes saucisse-courgette et tomate-anchois-chapelure bien goûteuses et enfin à nouveau le partage d’un cannoli excellent et de délicieuses glaces (noisette pour moi, vraiment bonne). 

paris l'été,bien manger à paris,kokoro,kitchen terre,ibrik,arnaud nicolas,restaurants paris,le kitchen café lyon

paris l'été,bien manger à paris,kokoro,kitchen terre,ibrik,arnaud nicolas,restaurants paris,le kitchen café lyon

Et sinon, en escapade d’une journée à Lyon (je vous en reparle bientôt), j’avais été ravie de voir que Le Kitchen Café que j’avais beaucoup aimé en début d’année était ouvert en août. Je me suis régalée et j’ai particulièrement apprécié l’entrée : encornets, concombre, riz sauvage et citron confit. Le menu de grande qualité est à 23 euros entrée-plat-dessert et cela explique sans doute que cela soit visiblement toujours plein.

restaurants paris,paris l'été,bien manger à paris,kokoro,kitchen terre,ibrik,arnaud nicolas,le kitchen café lyon

Et vous, avez-vous eu l’occasion de belles étapes gourmandes ?

2 réponses
  1. CATHERIINE SCHAKMUNDES
    CATHERIINE SCHAKMUNDES dit :

    Bonjour,
    Vous serait il possible de nous donner les adresses des endroits que vous citez et qui semblent si délicieux.
    Merci d’avance.

    Répondre
  2. Ariane
    Ariane dit :

    @Catherine bonjour, il me semble que j’ai mis des liens vers leur site avec le nom de chaque restaurant, il suffit de cliquer. Je vais vérifier, j’en ai peut-être oublié

    Répondre

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.