Ariane Grumbach - L'art de manger

En cette période encore un peu de rentrée, je n’aime pas parler de bonnes résolutions. Mais parfois, le recul des vacances donne envie de changement. Peut-être pour les repas par exemple, sans se mettre de pression. Du coup, je vous propose une petite série sur le sujet. Commençons par le début, le petit déjeuner.

J’ai déjà parlé plusieurs fois du petit déjeuner sur ce blog, j’en parle aussi dans mon livre, j’ai été interviewée sur le sujet deux fois coup sur coup il y a quelques mois mais ce ne sont que de petits pas face aux croyances vraiment bien installées, et entretenues par nombre de mes collègues, autour de ce repas. Reprenons quelques idées. Sont-elles vraies, sont-elles fausses ?

1. Il faut absolument manger le matin

Combien de centaines de fois a-t-on entendu cela ! Oui, certes, SI ON A FAIM ! Ou si on SAIT par expérience qu’on aura faim une ou deux heures plus tard et qu’on préfère anticiper un peu, si on sait qu’on ne peut vraiment pas passer une matinée confortable sans manger. Quelle est votre situation ? Avez-vous faim en vous levant ? avez-vous faim peu de temps après ? Ou pas ? Si vous n’avez pas faim le matin, c’est peut-être que vous mangez trop le soir et donc vous pouvez essayer de diminuer un peu. Mais si vous êtes certain(e) de ne jamais avoir faim le matin et d’être tout à fait opérationnel(le) toute la matinée sans manger, il n’y a aucune raison de vous forcer. Même si votre mère vous l’a toujours dit ! Et, même si on a besoin de manger le matin, on peut sauter le petit déjeuner si on a ponctuellement fait un dîner trop copieux la veille. Si on n’a pas faim, l’important est toutefois de boire quelque chose.

2. Le petit déjeuner est le repas le plus important de la journée

Je me bats contre une autre idée bien répandue : qu’on peut manger autant qu’on veut le matin, car on « brûlera » tout. Non, on mange selon sa faim, à ce repas-là comme aux autres. Si, au global, on mange trop, on peut grossir, même si les excès sont le matin. Et mon mantra : CHAQUE PERSONNE EST DIFFERENTE, à chacun son rythme : ceux qui ont peu d’appétit le matin, n’ont pas à se forcer.

3. Il existe un petit déjeuner idéal

Récemment, on me demandait ce que serait un bon petit déjeuner équilibré. Cette notion me parait étrange dans la mesure où on ne va pas se forcer à manger toutes les catégories d’aliments dans un même petit déjeuner : l’équilibre se fait dans la durée. Ce qui est sûr, c’est qu’il faut boire pour se réhydrater après la nuit. Côté nourriture, certes, il faut probablement un apport d’énergie par un féculent (pain, céréales) mais pour certains un fruit peut suffire. On mangera sucré ou salé selon son goût, sa faim, sa façon de se rassasier. Les fruits ou laitages sont des options, tout dépend de la variété globale de votre alimentation. Le « bon » petit déjeuner en semaine me paraît être celui combine plaisir, praticité, rassasiement durable jusqu’au déjeuner.

petit dejeuner,quoi manger le matin,petit dejeuner equilibre

Ce petit déjeuner que j’apprécie (granola, yaourt, fruits crus ou cuits, thé vert) ne vous fait peut-être pas du tout envie !

4. Il ne faut surtout pas manger sucré le matin

Le « petit déjeuner à la française » (tartines/beurre et/ou confiture) est souvent décrié pour le pic de glycémie qu’il créerait et son côté peu rassasiant durablement. C’est en effet exact pour un certain nombre de personnes surtout si elles consomment du pain blanc style baguette de base ou pain de mie, et un élément sucré style confiture ou jus, ou des céréales du style pétales très raffinées. Mais ne généralisons pas quand même ! Certains mangent des tartines avec de la confiture ou du miel sans problème de coup de barre à 10h-11h ni impact sur leur poids. Laissons-les tranquille ! Alors qu’ils/elles ne se privent pas de ce plaisir…Mais si vous ressentez un coup de barre ou une vraie car votre déjeuner vous a peu rassasié, vous pouvez diminuer le sucre, changer le pain pour un pain plus rassasiant (voir plus bas), ajouter un fruit, du fromage, du jambon…

5. Il faut absolument petit déjeuner chez soi avant de partir travailler

Aucune raison pour cela ! On ne va pas tomber dans les pommes si on n’a pas mangé, contrairement à ce que croient certaines personnes. Sauf si vous avez un très long temps de transport et une faiblesse avérée. Si on ne peut/veut pas prendre son temps chez soi et/ou qu’on n’a pas très faim avant de partir, on peut très bien emporter un petit déjeuner nomade ou transportable. Ce sera a priori mieux nutritionnellement et économiquement que de passer systématiquement à la boulangerie…(manger une viennoiserie de temps en temps est un plaisir absolument autorisé mais peut-être pas tous les jours…). Parmi les possibilités, selon ses préférences et son appétit, on peut emporter un petit bocal composé de céréales style muesli ou granola, laitage et fruits frais ou secs / un petit sandwich salé ou sucré / un muffin maison / un smoothie un peu consistant / des fruits secs / un fruit / une compote / un laitage. On s’adapte selon la faim qu’on aura, l’heure où on prendra ce petit déjeuner, l’heure prévue du déjeuner. Et du frais ou fait maison ou artisanal me parait autant que possible préférable à des produits industriels…

petit dejeuner,quoi manger le matin,petit dejeuner equilibre

On peut préparer une fournée de mini-muffins, les congeler et les emporter au travail quand on en a besoin

6. On peut manger ce qu’on veut le matin

On m’a posé cette question et c’était plutôt dans le sens calorique je pense. Au-delà de cela, bien sûr que l’on peut manger ce qu’on veut, selon ses goûts et ses besoins. Sucré ou salé. Solide ou liquide. Froid ou chaud. Au Japon, on se régale de poisson grillé et de riz, de soupe miso et parfois de natto (soja fermenté) tandis que certains seraient très rebutés par un tel festin. La nouvelle tendance qui comble les foodistas, c’est le porridge, autrefois bien rébarbatif. Il peut devenir fort plaisant si on l’agrémente de fruits, fruits secs, graines… Et être relativement pratique si on le fait cuire la veille. Mais je ne vois pas en quoi ce serait un petit déjeuner idéal. Et, comme je l’ai répondu à une journaliste, on ne doit pas s’obliger à manger quelque chose qu’on aime pas. En France, on a une tradition de pain et, si on aime cela, il n’y a pas de raison d’y renoncer. 

7. Si on mange du pain, il faut prendre du pain complet

On a tendance depuis des années à idéaliser le pain complet qui serait plus riche en nutriments, plus rassasiant. Stop ! D’abord, il n’a de sens que bio, sinon, l’enveloppe du blé qui est conservée risque d’être particulièrement pourvue en pesticides. Ensuite, vérifiez qu’il vous plait gustativement, côté texture, … Enfin, les personnes à l’intestin sensible risquent vraiment un inconfort avec le pain complet. Sortons des extrêmes (pain de mie super raffiné ou pain complet) et recherchons plutôt un bon pain, rassasiant et goûteux, par exemple un pain de campagne un peu brut, un pain au levain (pas si courant), sans s’interdire une bonne baguette tradition si on l’aime.

8. Halte au café au lait !

Le café au lait fait partie de ces habitudes souvent vouées à l’opprobre au prétexte que cela serait totalement indigeste. Peut-être pour certains…Mais encore une fois, je suis contre les généralisations. A chacun de voir s’il en a envie et s’il le digère bien. A titre d’exemple, qui comme je le répète ne vaut absolument pas généralité, mon cher papa boit une grande tasse de café au lait chaque matin depuis au moins soixante ans et il s’en porte très bien.

Conclusion

CHAQUE PERSONNE EST DIFFERENTE, ALORS A CHACUN(E) SON PETIT DEJEUNER, ET SI VOUS AVEZ ENVIE DE CHANGEMENT, FAITES DES EXPERIENCES, SOYEZ CURIEUX-SE !

 

 

 

 

14 réponses
  1. Alcachofa
    Alcachofa dit :

    J’ajouterais, quel plaisir quand de temps en temps on vous le prépare d’avance rien que pour vous! Une attention à se faire en famille ou en couple, ou bien tout seul. Se prévoir une jolie tasse et une vraie assiette pour mettre son pain grillé. Même si on n’a pas le temps de vraiment s’asseoir le matin et contempler le vaste monde, petit-déjeuner dans de la vaisselle agréable, avec un bouquet de fleur sous le nez, eh bien, ça remonte le moral (ou ça le maintient). Un peu de douceur dans ce monde de bruts. Les petites attentions font les grandes bonnes humeurs.

    Répondre
  2. Bonheur du Jour
    Bonheur du Jour dit :

    Que de bon sens dans cet article !
    Mon petit déjeuner se compose toujours de pain, de miel ou de confiture, et de café. Je n’ai jamais de coup de barre en milieu de matinée, et il m’arrive de prendre mon petit déjeuner à 5H ou 6H et de déjeuner vers 12H30 voire 13H.
    Le top pour moi, c’est quand j’ai de la baguette bien fraîche que je fais griller légèrement et sur laquelle j’étale un peu de miel de tournesol de l’apiculteur d’Itxassou au Pays Basque.
    A noter qu’ensuite, je ne mange pas de sucre puisque je ne sucre pas mon café ni mon thé ni mes tisanes ni un yaourt ni rien.
    Bonne journée.
    Merci.

    Répondre
  3. mamina
    mamina dit :

    Quel bon sens chez toi comme toujours. Je ne commente pas souvent mais j’aime te lire… si tout le monde pouvait garder les pieds sur terre comme tu le fais. La face de l’alimentation en serait changée. Belle journée Ariane.

    Répondre
  4. La semaine d'une gourmette
    La semaine d'une gourmette dit :

    Dans mes bras !
    Je fais partie de celles/ceux qui n’ont absolument pas faim le matin (au point que je peux me coucher en ayant faim, je n’ai quand même pas faim au réveil !) et qui ont entendu toute leur vie qu’il fallait absolument petit-déjeuner, etc. J’ai longtemps cédé à la pression en mangeant quelque chose vers 10h (au lever ce n’était tout simplement pas possible), maintenant j’ai arrêté et perdu 2 kgs sans me priver. J’ai faim à midi, je fais deux repas par jour en tout et pour tout, et tout va bien !

    Répondre
  5. Manu
    Manu dit :

    Je petit-dejeuneais quand je bossais ! J’étais aide-soignante, souvent du matin, je me devais à 4h donc je mangeais bien oeuf jambon pain yaourt et fruit car le boulot était tel que mon repas de midi était à 15h quand je rentrais chez moi …
    Je ne travaille plus donc je déjeune quand J’ai faim et C’est rare !!!

    Répondre
  6. V.
    V. dit :

    Comme gourmette je n’ai pas faim le matin, quelque soit l’importance du repas pris la veille. Bizarrement si je prenais un petit déjeuner classique (pain-confiture) à cause d’une injonction quelconque, 2 ou 3h plus tard j’avais faim, ce qui n’est pas le cas sans petit déjeuner…

    Répondre
  7. Ariane
    Ariane dit :

    @Alcachofa oh oui, on mange avec tous ses sens et le plaisir des yeux compte aussi
    @Bonheur du jour merci beaucoup de votre témoignage et de votre fidélité. Eh oui, chaque personne est différente, j’expliquais cela encore il y a quelques minutes à une patiente qui semblait découvrir que nous n’avions pas tous les mêmes besoins…
    @Milky oh comme c’est gentil ! mais non, il est sûrement perfectible 😉
    @Mamina oh comme c’est adorable ! J’aimerais en effet que le bon sens alimentaire soit largement partagé
    @La semaine d’une gourmette ah, tellement contente que cela vous conforte. Eh oui, chacun a ses propres besoins et sur cette question du petit déjeuner, je vois combien le message passe difficilement, des patientes me racontent même des quasi-conflits dans le couple quand l’un est pétri de croyances alimentaires et veut obliger l’autre à manger.
    @V. @La semaine d’une gourmette c’est l’hypoglycémie réactionnelle liée un petit déjeuner sucré dont j’ai parlé dans un autre billet qui crée ce comportement paradoxal
    @Manu en effet, les contraintes professionnelles nous obligent à adapter les repas, pas trop le choix parfois
    @Mély oh merci douce Mély, que tu es adorable, tes mots me touchent !

    Répondre
  8. Alcachofa
    Alcachofa dit :

    Il faudrait que les contraintes prouvées ou professionnelles arrêtent de grignoter sur absolument tout, et que notre liberté soit maintenue sur certains points, comme celui de la nourriture. Accordons-nous de la liberté, et de l’espace pour nous-mêmes et les autres! ça veut dire un peu de tolérance (pour nous-mêmes et pour les autres), et quelques petits pas de côté quand nécessaires.

    Répondre

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.