Ariane Grumbach - L'art de manger

Comment utilisez-vous votre congélateur ?

Je questionne souvent mes patient(e)s sur leur usage du congélateur. En effet, celui-ci me parait être un facilitateur d’organisation pour manger sain et varié. Assez rares sont les personnes qui n’en ont pas du tout. Malheureusement, ce sont souvent les personnes qui en auraient le plus besoin, par exemple des célibataires avec un emploi du temps très mouvant, des sorties improvisées et un manque d’envie de cuisiner pour chaque repas.

Parmi celles qui en ont un, que cela soit seulement un compartiment ou un vaste congélateur indépendant, les usages sont variés. Il y a :

– le congélateur vide, occasionnellement rempli avec quelques glaces en été ou des produits tout faits pour dépanner. 

– le congélateur plein de produits prêts à l’emploi, poêlées de légumes, pizzas, plats exotiques… 

– le congélateur chargé de méga-portions d’aliments achetés en direct, des pièces de viande par exemple.

– le congélateur rempli de produits bruts, légumes découpés, « bols vapeur », filets de poisson, steaks hachés qu’on achète plein(e) de bonnes intentions mais qu’on n’a pas le courage de cuisiner le soir pour les rendre plaisants et goûteux.

– le congélateur plein de ces divers éléments mais qu’on oublie qu’on ne pense jamais à aller rechercher sauf quand on arrive vraiment plus à y mettre quelque chose de nouveau.

– et puis le congélateur riche de préparations maison qu’on décongèlera et seront alors prêtes à l’emploi. Ce qui me parait l’usage le plus pratique au quotidien. Or, il est amusant de constater que cet usage bien utile est laissé de côté par beaucoup de personnes. Nombreuses sont celles qui semblent même faire un blocage persistant quand j’évoque l’intérêt du sujet. Sans doute une question d’usage familial qui s’est transmis ou pas. Manque de réflexe du coup, voire peur de ne pas savoir comment faire.

Rien de compliqué pourtant. Il faut avoir quelques contenants adéquats, boites en plastique exprès ou recyclées, sacs de tailles diverses. Laisser refroidir un plat qui a cuit avant de le congeler. Ne pas surcharger le contenant et bien le refermer. Noter dessus ce que c’est (il est illusoire de croire qu’on va s’en rappeler !). Et prévoir de ressortir cela sans trop tarder.

Pour ma part, je n’ai pas eu de transmission en la matière : mes parents n’avaient qu’un petit freezer toujours vide à part des glaçons et ma mère achetait exclusivement des produits frais et allait au marché trois fois par semaine. Mais j’ai changé mes habitudes sur le tas ! En suivant l’exemple de Monsieur aussi, plus expérimenté en la matière. Avant de déménager, j’ai eu pendant une vingtaine d’années un très pratique combiné frigo-congélateur de petite taille, avec trois tiroirs de taille non négligeable. Je l’utilisais pour stocker des plats maison mais aussi des produits bruts de Mr P (oignons émincés, quelques légumes, fruits…). Depuis que j’ai déménagé, cela a bien changé sans vraiment le chercher : d’une part, j’ai seulement un petit compartiment en haut de mon frigo.  Par ailleurs, je suis beaucoup plus encline à acheter quasi exclusivement des produits frais. Enfin, je n’ai plus de magasin de Mr P aussi proche. Du coup, je n’y ai même pas mis les pieds pendant plus d’un an et j’y suis retournée seulement récemment pour acheter des fruits exotiques pour agrémenter des smoothies.

Je peux témoigner que même avec un simple compartiment, on peut stocker quelques éléments qui faciliteront la vie. Voilà par exemple ce que je suggère souvent, et pratique aussi :

– toujours préparer une ou deux portions de plus quand on réalise un plat qui peut se prêter à la congélation, par exemple tout ce qui est plats mijotés. Je fais par exemple des cocottes, tagines, curries de légumes et j’en congèle des portions qui seront disponibles prêtes à l’emploi avec un peu de riz, semoule, quinoa, … On peut aussi congeler la soupe (si elle ne contient pas de pommes de terre, peu propices à la congélation).

20170521_204656 (1).jpg

Légumes mijotés propices à la congélation

– congeler un reste de plat non prévu, plutôt que se forcer à le finir sur plusieurs jours sans en avoir vraiment envie. Ce n’est pas seulement intéressant pour le salé mais aussi pour un gâteau qu’on congèlera très bien en parts et qu’on sera heureux de retrouver quelques jours plus tard.

20170513_183758.jpg

Gâteau tellement meilleur si on ne se force pas à le terminer

20170514_194220.jpg

– acheter du bon pain et le congeler tranché plutôt que d’acheter du pain tous les jours et se limiter à la baguette de la boulangerie la plus proche.

20170604_122644.jpg

Quand je vais au Bricheton, je fais un petit stock pour quelques jours et un peu de congélateur

– laver, découper, émincer, voire blanchir des légumes qu’on a acheté en quantité ou qu’on décide de ne pas utiliser tout de suite. J’émince ou découpe ainsi un reste d’oignon, des dés de rhubarbe ou de potiron.

– congeler un reste de sauce ou autre tartinade, du pesto, du houmous, … et aussi des légumes secs cuits, ce que je fais par exemple si je cuis une grande quantité de pois chiches.

Et vous, quel est votre usage du congélateur ?

16 réponses
  1. La semaine d'une gourmette
    La semaine d'une gourmette dit :

    Comme vous, j’ai un peu de « brut » (légumes surtout) et surtout des portions de plats préparés par moi, que je sors en priorité pour midi au bureau. Et de la ciboulette du jardin, hachée dans un gros sachet (c’est la seule herbe qui résiste bien à la congélation, et du coup je n’ai jamais à en acheter, la récolte de l’été suffit pour toute l’année).
    Ah, et de la vodka, chuuuut… 😉

    Répondre
  2. sab
    sab dit :

    On a le congélateur séparé et le compartiment congélateur du frigo. Dans le congélateur on met surtout des produits brut: colis de viande, légumes surgelés. Dans le compartiment du frigo on met du bon pain déjà tranché, les glaces, quelques snacks de dépannage (poisson pané, ravioles). Aussi quand j’achète du gingembre ou des citrons, je les coupe en petits morceaux et je les congèle dans des petits bacs en plastique. J’utilise les morceaux de citrons dans les boissons (citronade, punch) et le gingembre dans les plats. J’ai aussi toujours un bac dans le congelo pour mettre au fur et à mesure des épluchures et des carcasses quand j’en ai assez je les utilise pour faire du bouillon que… je congèle. Je fais du pain d’épices maison pour cuisiner la carbonade. Mais à part ça on n’en mange pas. On est plutôt becs salés dans la famille. Du coup je le tranche et je le congèle. Comme nous avons souvent des coupures d’électricité dans notre village, on vide le congélo avant les vacances d’été et de noel. On s’y prend environ un mois avant, on fait l’inventaire et on planifie les repas pour tout utiliser. On habite en campagne, éloignés des commerces. On aurait du mal à s’en passer!

    Répondre
  3. Magali
    Magali dit :

    Le congélateur me rassure, c’est mon côté écureuil qui aime faire des réserves :). Avec 4 enfants, il faut pouvoir faire face. J’ai un congélateur dans ma cuisine, qui sert pour le « courant »: pain congelé en tranches pour le petit-déjeuner, tartes salées, pâtes à tartes maison déjà étalées dans le moule, fruits pour les crumbles et tartes, légumes bruts à cuisiner, blancs d’œufs congelés dans des bacs à glaçons. J’ai un autre congélateur à la cave, qui sert plutôt de « réserve » au long terme: bœuf et veau que j’achète directement chez le producteur local, et que je congèle. Enfin j’ai un compartiment congélateur dans mon frigo, dans lequel je mets mes plats cuisinés pour le déjeuner au boulot, restes des repas familiaux.

    Répondre
  4. Jessica
    Jessica dit :

    J’ai aussi une culture du congélateur car j’ai grandi à la campagne et on l’utilisait pour les fruits et légumes du jardin + la viande de la ferme de mon oncle… + le passage mensuel d’un camion de surgelé pour les glaces. Bien différent pour moi à Paris aujourd’hui
    Je congèle de la viande en portions car je n’en achète qu’une fois tous les 2 mois environ sur le marché bio. Je suis aussi retournée chez Monsieur P pour les fruits bio, les petits pois et les poissons sauvages (en fait, non, je me fait livrer – en même temps, il en faut pour 5 !)
    Je m’en sers aussi pour :
    – les herbes aromatiques du balcon lorsque l’on part plus longtemps en vacances, je congèle notamment du pesto dans le bac à glaçons
    – y stocker le gingembre épluché qui a tendance à finir tout racorni ou moisi dans le bas du frigo sinon
    – le lait entamé avant de partir pour quelques jours : je l’utilise ensuite dans du riz au lait
    Les épluchures de légumes (feuilles coriaces de poireau, pelures de carottes et d’oignon) pour les bouillons
    – la feta entamée car j’aime bien en mettre de toutes petites touches dans les salades
    – quand j’entame un bocal de passata et que je ne le termine pas, directement dans son bocal. (Ah oui je suis très bocaux en verre pour congeler car je n’ai pas de boîte en plastique ou presque
    – les légumineuses déjà cuites
    Parfois aussi des grands plats tout prêts type gratins que je fais en double, histoire d’avoir une soirée sans cuisine ou presque
    Pour les 3 premiers points, j’ai des articles sur mon blog, si cela peut inspirer cetain.e.s, rien de très compliqué mais en effet quand on ne sait pas du tout comment s’y prendre, cela peut aider.
    Je précise que mon congélateur n’est pas immense pour autant : 3 tiroirs seulement et c’est un combi avec réfrigérateur mais le turn-over est assez important.
    J’ai une fâcheuse tendance à ne pas étiqueter alors parfois il y a des surprises à la décongélation, mais il faut que je m’y mette sérieusement pour autonomiser les enfants – enfin le grand – et encourager Monsieur à utiliser le stock du congélo aussi !

    Répondre
  5. Milky
    Milky dit :

    Contrairement à Jessica, j’espère toujours que je vais utiliser la fin du bocal de passata avant qu’il ne moisisse… Erreur quasi systématique 😀
    J’espère toujours pouvoir congeler une ou deux portions d’un plat fait en grosse quantité… Mais mon mec bouffe tout en général (sauf si j’ai été assez rouée pour prélever la portion AVANT de servir)
    J’ajoute aux usages déjà cités la congélation des oeufs, blancs ou jaunes selon les recettes.
    Quant aux fromages, je n’ai jamais compris (et pas eu le coeur de prendre des cobayes pour faire des tests) lesquels supportaient bien la congélation et lesquels pas du tout… J’ai juste retenu de garder la croûte du parmesan pour l’ajouter à un bouillon ou à un risotto.

    Répondre
  6. Julie
    Julie dit :

    Chez nous le congélateur est de plus en plus vide, j’ai remarqué que lorsque j’y mettais des légumes ou soupes, ou compotes, souvent j’oubliais qu’ils y étaient ensuite ils me semblaient beaucoup moins appétissant qu’avant congélation, mais je ne pense pas que ce soit lié au goût, plutôt à l’idée du fait qu’ils aient été congelés et de ce fait ne m’attirent plus du tout.
    Etant donné que nous sommes une petite famille, j’ai tendance à faire de petites quantités, souvent il y a peu de restes et ils sont mangés rapidement au pire nos deux poules s’en régalent…
    Les seuls survivant congelés sont les saucisses à barbecue en été et en hiver et été les steaks hachés parfois de la soupe si vraiment je vois que nous n’arriverons pas à la consommer.
    Les légumes sont achetés frais à part les pois chiche en bocal et lentilles en boite.
    Julie

    Répondre
  7. Ariane
    Ariane dit :

    @Milky ah ah, c’est souvent ce que je conseille à mes patientes qui ont un conjoint à grand appétit, prélever une portion AVANT de mettre le plat sur la table ! Quant au fromage, j’ai testé une fois où j’avais acheté des grandes quantités à un salon (pâtes dures) et j’ai été très déçue du résultat, pas envie de recommencer…
    @Julie Même en petite famille, on peut décider de doubler les portions pour en congeler et retrouver un repas tout prêt. Exemple de saison : les tomates farcies : vraiment pas compliqué d’en préparer le double et de le congeler

    Répondre
  8. Vero
    Vero dit :

    Auparavant à la campagne je cuisinais plus et je mettais les restes et les produits légumes et fruits du jardin au congel. Je me suis aperçue que quand j étais overbookee j ouvrais plus facilement une conserve du coup je suis passée à la stérilisation des soupes, pois chiches, bouillon, sauce tomate, je ne garde au congel qq tranches de pain, une cancoillotte, des fruits genre mûres, groseilles à maquereaux en attente de transformation en rote Grütze ou confiture quand j ai la quantité suffisante. Et un paquet de petits pois et epinards que je puisse dedans pour agrémenter le plat ou légume du coup je gache moins. Pour éviter que mes conserves se gâchent je range par année par saison ainsi j ouvre les conserves opposées à la saison et ca me permet de bien varier. Ainsi l hiver je mange les cerises et l ete la compote… par exemple idem pour les autres plats
    Bravo pour ton blog

    Répondre
  9. Geneviève
    Geneviève dit :

    Avant, maison isolée du bourg et 5 personnes à table, j’avais du « brut » (viande, poisson, légumes) et je congelais du pain tranché, des gâteaux maison…
    La vie change, petit appart dans le bourg et surtout cuisine ‘en solo ». J’ai eu beaucoup de mal à m’y faire. Un peu de ‘brut » avec surtout des légumes, toujours des pains différents « portionnés »: je décongèle le matin le pain nécessaire. Quand un coup de cafard ma pousse à faire un tajine pour 6, je fais des portions et je congèle. Les gâteaux maison, je les coupe en 4 et je sors au fur et à mesure des besoins.
    Mais je remplis de moins en moins mon congélateur. En ce moment, je mange souvent cru et assez vite fait… Je me fais comme ça des petits plaisirs tout de même: il me reste dans mon congélateur des mini-pastillas que j’adore !

    Répondre
  10. Ariane
    Ariane dit :

    @Vero merci beaucoup ! bravo pour les conserves, c’est un truc vers lequel je ne tourne pas, juste un peu de légumes fermentés. En fait, je vis avec les légumes de saison et cela suffit en général à mes besoins…
    @Geneviève je comprends et c’est justement quand on est au solo et qu’on n’a pas toujours envie de cuisiner que c’est sympa de retrouver une part de tajine. Même seule, on peut se régaler de bons plats…

    Répondre
  11. Geneviève
    Geneviève dit :

    2 congélateurs à la maison. Un grand coffre hérité de mes parents où allaient toutes les volailles élevées sur la ferme, les légumes non mis en conserves et de la viande en grosses portions. Plus d’élevage maintenant, mon congélateur contient toujours les volailles de mon producteur local, viandes en petites portions quand nous sommes deux (les enfants sont partis) ou en plus gros morceaux pour les tablées plus importantes, quelques légumes du jardin. Je fais toujours mes sauces en double pour en congeler (grosses ou petites portions), mes légumes farcis congelés soit cuits soit prêts à cuire. Et puis il y a les classiques glaces, pâtes à tarte, le pain pour la semaine et quelques petites choses venant de chez Mr P.
    Dans le petit congélateur situé sur le frigo, uniquement les soupes maisons, dans des boites de glace de récup, juste ce qu’il faut pour deux et bien étiquetées pour savoir ce qu’elle contiennent. Cela permet de varier les plaisirs et de ne pas manger la même chose pendant 5 ou 6 jours !
    Je ne me vois pas sans congélateur à la campagne …. Mais je stérilise toujours mes coulis de tomates, une partie de la récolte de champignons du mari quand l’année est bonne (!) et des sauces pour avoir quelques bricoles nécessaires rapidement quelques fois.
    Il ne faut pas avoir honte de dire que nous avons quelques fois la flemme de nous mettre en cuisine et qu’il est bien agréable d’avoir un plat maison qui nous attend dans le congélateur dans ces moments là.

    Répondre
  12. stephanie
    stephanie dit :

    Bonjour,

    Ma « relation » avec mon congélateur 🙂 …. J’ai un congélateur « deux bacs et demi » qui me sert essentiellement pour les légumes surgelés bruts (au cas où…)
    En tant que solo, il est pas très rempli…le beurre, pour que la motte ne rancisse pas, parfois un reste de repas, les pois chiches cuits (une des seule des légumineuse que je cuisine en grande quantité car nécessitant un cuisson longue….. le pain…le poisson…quelque fois les fruits (bananes, pêches…) pour faire des smoothie par forte chaleur.
    Dans l’ensemble je cuisine quotidiennement, quelque soit l’heure à laquelle je rentre du bureau….ou compte tenu que je suis une lève-tôt , je cuisine le matin pour emporter mon repas de midi au bureau et mets le reste au réfrigérateur pour le repas du soir.
    Des restes? rare …. je fais en sorte qu’il ne reste rien pour pouvoir cuisiner et manger frais tous les jours à tous les repas….Par la force des choses j’ai constaté que les plats une fois congelés ou réfrigérés changeaient de goût …Comment dire, un goût de froid….et réchauffés la texture n’est plus pareille…les légumes alors cuisiné à « dente » (encore un peu croustillants » devenaient trop cuits ou s’écrasaient….
    Parfois quand j’ai une envie de poisson ou viande, je n’achète que ce dont j’ai envie et pour le cuisiner illico ! On ne peux plus frais !
    Tout comme le micro ondes, depuis que le précédent a rendu l’âme, je ne l’ai pas remplacé et m’en accommode très bien…Je me suis rendue compte que je n’en avais pas besoin et que les aliments étaient bien meilleurs lorsque non réchauffés de cette manière !!
    Et mon frigo alors? il est plein de légumes pour la semaine et s’il venait à me manquer quelque chose …. je me rends chez le primeur (dont les légumes n’ont pas vu le frigo)…pareil pour les fruits.
    Mes tomates, avocats, bananes (si elles murissent trop trop vite elles vont au congélateur pour être recyclées en glace, càd congelées et tout simplement mixée sans aucun ajout), pêches, abricots, pommes n’ont jamais vu le frigo…cela les tue !!

    Répondre
    • Ariane Grumbach
      Ariane Grumbach dit :

      Stéphanie merci beaucoup pour ce partage. Pas totalement d’accord sur la congélation, je congèle principalement des plats mijotés type curry de légumes ou ratatouille par exemple, que je fais décongeler et réchauffe et c’est aussi bon qu’au départ. Mais je ne congèle pas de légumes nature qui, en effet, ne seraient pas pareils en texture.

      Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.