Ariane Grumbach - L'art de manger

Si vous n’étiez pas en vacances sur une île déserte, vous avez probablement entendu parler de plusieurs disparitions de personnalités du monde culturel en août et hommage leur a été rendu, de façon plus ou moins marquée dans les médias : la si passionnante et libre Jeanne Moreau, l’élégant Claude Rich, le dramaturge Sam Shepard, Jean-Claude Bouillon, héros télévisuel de mon enfance… Mais est passé naturellement beaucoup plus inaperçu mi_août le décès de Paule Neyrat, diététicienne et gastronome, co-auteur de livres de cuisine et très active dans de multiples domaines de la nutrition et de la gastronomie. Camille Labro l’avait rencontrée il y a quelques mois à l’occasion de la sortie de son livre, « Manger heureux, vivre vieux, mourir en bonne santé ».

paule neyrat,manger heureux vivre lontemps mourir en bonne santé,diététicienne gastronome,alain ducasse,nature

Pour ma part, j’avais entendu parler d’elle depuis longtemps, et notamment de ses collaborations avec Alain Ducasse (elle avait participé au très bon Nature) . Et j’avais été très étonnée et touchée quand elle avait chroniqué mon livre de façon très sympathique l’année dernière lors de sa sortie (sans doute l’attachée de presse lui avait-elle envoyé). Elle avait dû garder mon nom en tête car, juste avant l’été, quand j’ai été contactée par une équipe coréenne pour un reportage sur le chocolat, c’est elle qui avait donné mon contact

J’avais feuilleté son livre, été attirée par les recettes, mais moins par les considérations nutritionnelles, que je ne connais que trop… Toutefois, j’ai eu finalement envie de l’acheter quand j’ai appris sa mort, me disant que ce dernier livre, signé toute seule, était en quelque sorte son testament culinaro-nutritionnel et vu son long parcours expert, il méritait de l’attention.

Du coup, mon hommage personnel a consisté à réaliser plusieurs recettes de saison issues de cet ouvrage (et ce n’est pas fini !) :

– sa « poudre magique » à base de fruits secs, curcuma, graines de chanvre, à saupoudrer partout (un alicament selon elle, mais aussi très bonne au goût),

paule neyrat,manger heureux vivre lontemps mourir en bonne santé,diététicienne gastronome,alain ducasse,nature

– de la sauce chermoula très parfumée,

– une soupe de courgettes à la mozzarella,

paule neyrat,manger heureux vivre lontemps mourir en bonne santé,diététicienne gastronome,alain ducasse,nature

– des aubergines farcies à la mozzarella et gratinées,

paule neyrat,manger heureux vivre lontemps mourir en bonne santé,diététicienne gastronome,alain ducasse,nature

– une cocotte de pois chiches aux poivrons,

paule neyrat,manger heureux vivre lontemps mourir en bonne santé,diététicienne gastronome,alain ducasse,nature

toutes délicieuses et pas compliquées. Ce sont surtout le goût et la simplicité qui m’intéressent, plutôt que le fait de manger tel ou tel aliment pour ses vertus. Mon credo est davantage d’avoir le maximum de variété d’aliments pour bénéficier des bienfaits de chacun sans avoir à se poser trop de questions.

Et vous, quelles disparitions vous ont touché(e) ?

8 réponses
  1. Alcachofa
    Alcachofa dit :

    Celle du bon sens!
    1,79 euro l’artichaut! en pleine saison!
    (oui d’accord plutôt entre la fin de la 1e et le début de la 2e, pour ce légume, mais bon)
    Comment voulez-vous que des familles sans trop de sous puissent profiter des fruits et légumes de saison sans totalement se ruiner?
    Et c’est si bon l’artichaut frais!

    Répondre
  2. Ariane
    Ariane dit :

    @Alcachofa certes, le bon sens n’est pas la denrée la mieux partagée de nos jours… Nous avons déjà échangé sur ce sujet et je sais qu’il n’est pas simple. Mais on peut quand même actuellement trouver des courgettes, des tomates, des aubergines, des concombres…sans se ruiner. Et les combiner avec féculents et légumes secs pas très coûteux… NB : connaissez-vous (je l’ai déjà mentionné ici) le blog d’Isabelle qui propose une cuisine à petit budget et calcule le prix des ses plats ? https://cenwen.fr/

    Répondre
  3. Bonheur du Jour
    Bonheur du Jour dit :

    La disparition qui m’a le plus touchée c’est celle, toute récente, de Mireille Darc car c’était quelqu’un de gentil, et la gentillesse se fait de plus en plus rare de nos jours.
    Je ne connaissais pas la personne à qui vous rendez hommage dans cet article. Je vais me renseigner car les aubergines farcies à la mozzarella me tentent bien et je sais que j’en aurai au moins deux kilos dans mon panier de ce soir.

    Répondre
  4. Bonheur du Jour
    Bonheur du Jour dit :

    Merci pour le lien. Je vais régulièrement sur ce site absolument charmant. J’ai commandé le livre de Paule Neyrat et le vôtre d’ailleurs par la même occasion pour les offrir à quelqu’un pour qui manger est, malheureusement, un problème.
    Bonne journée.

    Répondre

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.