Ariane Grumbach - L'art de manger

P1060631.jpgRégulièrement, je donne la parole à des gourmandes BCBT (Bien dans leur Corps, Bien dans leur Tête), des femmes qui aiment manger mais ne sont ni dans l’excès sans limite, ni dans la restriction virant à l’obsession alimentaire.

Bizarrement (vous comprendrez en lisant), c’est à deux occasions sucrées que j’ai croisé Eva, souriante et enthousiaste. D’abord, lors d’un fameux goûter au Plaza Athénée où nous avions été invitées par Pascale et Stéphanie. Puis à la Pâtisserie des Rêves. Eva tient un blog consacré au vin, Oenos, et travaille dans la communication, souvent gastronomique. Au fil des discussions et des échanges virtuels, j’ai eu l’intuition qu’elle répondait à ce profil. Allez, rendez-vous fut pris pour une interview : je crois que j’avais vu juste…

Ta définition de la gourmandise
La gourmandise, c’est prendre du plaisir avec ce qu’on mange ou ce qu’on boit.

Ta gourmandise favorite
Le fromage ! Tous mais surtout les fromages très affinés, forts en goût : un Comté très vieux où l’on sent les cristaux de sel ou un chèvre très affiné et très sec, c’est vraiment à découvrir. Et, pour accompagner, si on choisit un vin du même coin, on a peu de chances de se tromper !

Ta dernière découverte gourmande ?
Etonnamment, le sucré. Je n’ai jamais aimé cela, je ne finissais jamais les desserts, sauf les tartes aux fruits de ma mère… Jusqu’à ce qu’une copine blogueuse me fasse découvrir Philippe Conticini. Son Paris-Brest, waouh, une révélation ! Tout le reste était trop sucré en fait alors que là, c’est parfaitement équilibré. Et maintenant, je commence aussi à decouvrir le chocolat. A suivre…

Le plat / l’aliment que tu ne parviens absolument pas à aimer ?
Les choux de Bruxelles, rien à faire, blocage total !

Tu pars sur une île déserte, l’aliment que tu emportes absolument ?
De l’eau ! Une patate (j’aurai un briquet !). Ou une banane, de quoi tenir..

Que consommes-tu sans modération ?
L’eau. Et les soupes en ce moment.

D’où vient ton tempérament gourmand ?
C’est vraiment de famille : tout le monde aime manger. Mes parents ont un jardin-potager et m’ont toujours fait tout goûter : je mangeais du Bleu à deux ans !

Ta gourmandise inavouable ?
De temps en temps des bonbons au boulot pour se détendre et si c’est des M&M’s, j’ai du mal à arrêter !

La cuisine, c’est quoi pour toi ?
Faire la cuisine, c’est décider de se faire plaisir en mangeant, se poser, y penser, et aussi faire à manger pour l’autre, partager : un vrai moment de plaisir dans un monde plutôt maussade…

Dans tes placards (et ton frigo), il y a toujours… ?
Du fromage, des pâtes de toutes formes, de la sauce tomate, des lardons, de la crème (oh Eva, ne me dis pas que tu fais des carbonara à la française ?! Ou alors va faire un tour sur le blog de Floriana !)…

Ta madeleine de Proust, le goût que tu n’arrives pas à retrouver ?
Celui de la crème au praliné de ma mère, jamais retrouvé. Quoique… je pense que ce n’est pas étranger à mon goût pour le praliné de Conticini…

Ta recette super-express et super-bonne ?
Une recette improvisée récemment : des chaussons pomme-praliné : une pâte feuilletée coupée en quatre, dessus, de la compote de pommes sans sucre, des dés de pomme granny, du « praliné Conticini » (reste d’une autre recette), je referme, je mets au four, je sors les chaussons quand ils sont dorés : mangés tièdes, un régal !

L’effort que tu fais pour ta ligne ?
Ne pas boire tout le temps ! Manger sain le midi le plus souvent et ne pas faire trop d’excès le soir.

C’est quoi les régimes pour toi ?
C’est chiant ! (Pardon, je retranscris tel quel) !. J’en ai fait un seul il y a 2-3 ans : j’avais vraiment exagéré pendant les fêtes, pris quelques kilos : une copine m’a parlé du régime Dukan, je l’ai fait, j’ai tenu 10 jours et c’était vraiment horrible : pour moi, la nourriture n’avait jamais été un problème et tout à coup elle devenait une obsession, j’appréhendais le moment des repas, je n’avais pas envie de ce que je devais manger, j’étais de mauvaise humeur. J’ai perdu du poids anormalement vite puis j’en ai repris une partie. Plus jamais ! Il me suffit de moins sortir et de diminuer un peu le fromage et tout va bien.

Ta meilleure façon de bouger ?
Je n’ai jamais été sportive, j’aime faire du vélo mais seulement à la campagne, je marche pas mal, je songe à aller à la piscine…

Une astuce gourmande pour embellir le quotidien ?
Une petite part de fromage le soir : c’est mon carré de chocolat à moi !

Merci beaucoup Eva pour ce partage plus solide que liquide et pour ce deuxième point, on peut aller faire un tour sur son blog.

Pour découvrir d’autres gourmandes BCBT, c’est là : https://www.arianegrumbach.com/la-parole-aux-gourmandes/

Le vin et autres boissons alcoolisées sont à consommer avec modération !

 

3 réponses
  1. Anne-Sophie
    Anne-Sophie dit :

    Merci pour ce portrait. Je me retrouve parfaitement dans ce qu’écrit Eva : goût pour le fromage affiné et le vin. Je note aussi la découverte sucrée du Paris-Brest puisque les desserts ne sont pas non plus mon péché gourmand. Et Eva a raison de dire que le régime Duckan dégoûte de manger. Je l’ai fait aussi il y a trois ans parce que je devais absolument perdre quelques kilos récalcitrants (l’alimentation légère et équilibrée ne me permettait pas de descendre en dessous d’un certain poids encore trop important). Les repas étaient tous pareils et écoeurants. Un jour sur deux, nous n’avons droit qu’ des protéines. C’était les jours que je redoutais. Je mangeais des oeufs et du fromage blanc voire du poulet. Rien d’autre. Quand Duckan dit qu’on peut manger toutes les quantités que l’on veut, c’est complètement stupide. C’est tellement monotone de manger uniquement des protéines, que l’on mange finalement très peu (enfin ce fut mon cas en tout cas). D’ailleurs, j’ai perdu vite mais n’est pas repris un kilo. Mais j’ai vu certaines personnes manger beaucoup de viande au cours de leur régime. Je trouve ça catastrophique. Le conseil de Duckan est une très grave erreur. Au lieu de nous apprendre justement à manger moins mais des produits plus savoureux et sains, il encourage à manger des produits industriels et de mauvaise qualité (ex : jambon sous vide obligatoirement, surimi….).
    Aussi Ariane, merci beaucoup pour votre blog et votre approche de la nourriture… Pour les gourmands, c’est un vrai plaisir de retrouver vos astuces et conseils !

  2. Eva
    Eva dit :

    Merci Ariane pour cet article, c’est pas mal aussi de parler de solide de temps en temps 😉
    @Anne-Sophie, je te rejoins sur Dukan, on mange des produits de m**** en trop grande quantité, comment le corps peut être bien après ça? Mangeons moins, mais mieux 🙂

  3. Ariane
    Ariane dit :

    @Anne-Sophie merci beaucoup pour votre commentaire et désolée que vous ayez été une des victimes du Dr D. Mais peut-être faut-il avoir testé sa méthode pour s’en dégouter… Et écrire Dukan avec un c en plus est peut-être lié à l’envie de l’appeler Duc… 😉
    @Eva oh oui mangeons moins (enfin, à notre faim) et mieux pour satisfaire nos papilles gourmandes !

Les commentaires sont désactivés.