Ariane Grumbach - L'art de manger

En écrivant cette phrase, je me rends compte que je paraphrase le célèbre « Mangez des pommes ! » de Jacques Chirac (et surtout de sa marionnette des Guignols) ! Mais les prunes, c’est de saison.

Il ne s’agit pas de ma part d’une recommandation à caractère nutritionnel car vous entendez déjà bien suffisamment « Mangez 5 fruits et légumes ». J’ai même plutôt tendance à lutter contre ce slogan tant il est mal compris et très souvent perverti dans son application : on mange des quantités de fruits et légumes et on oublie les autres familles d’aliments, ce qui n’a rien à voir avec une alimentation diversifiée ou équilibrée où il faut manger de tout, ou on mange 5 fruits et 0 légume en oubliant que beaucoup de fruits, ça peut quand même faire pas mal de sucre, …

Non, si je vous dis aujourd’hui de manger des prunes, c’est parce que c’est la pleine saison et que c’est un fruit délicieux, propice à toute une série de desserts. Or, je viens de lire un article dans Libération où on explique que la prune se vend mal, que les producteurs de prunes sont assez désespérés et ne peuvent écouler toute leur récolte, que les multiples intermédiaires font passer le kilo de 0,5 euro chez le producteur à 3 euros à la vente, …

Soyez attentif, vous trouverez peut-être moins cher en faisant le tour de vos commerçants ou du marché et, comme c’est la saison, c’est de toute façon plus abordable que nombre d’autres fruits. Et ne trainez pas, cela ne va pas durer longtemps : à la fin des prunes, ce sera vraiment l’automne !

Quelques suggestions pour vous régaler :

– nature, bien lavée : c’est un régal mais attention au jus qui dégouline si vous l’avez choisie mûre à point.  Pour info, il est tout à fait normal que les prunes soient recouvertes d’une pellicule blanchâtre. Il s’agit de la pruine, une couche cireuse que la prune fabrique pour se protéger d’agressions extérieures, notamment celle du soleil en été. C’est naturel et garant de la fraîcheur du fruit.

– en compote (ça change des pommes !) : faire cuire les prunes à feu doux avec une toute petite quantité d’eau. Pas besoin de sucre : en ce moment, il y a notamment des reines-claudes tellement sucrées qu’il ne leur faut pas le moindre ajout. A manger telle quelle ou accompagnée de fromage blanc.

– en tarte : je vous livre une recette de pâte express maison fournie par une amie (merci Eliane !), inratable et tellement meilleure que les pâtes toutes faites.
Mettre dans une casserole 3 cuillères à soupe d’eau, 3 cuillères à soupe de sucre et 125 g de beurre, faire fondre à feu très doux. Quand le beurre a fondu, ajouter 230-250 g de farine, remuer vigoureusement pour constituer une boule de pâte. L’étaler tout de suite avec les doigts (sans rouleau) dans un moule beurré, émietter sur le fond 2-3 biscuits (qui absorberont le jus de fruits), déposer les demi-prunes (peau contre la pâte), saupoudrer un peu de sucre et faire cuire environ 30 minutes autour de 200° (à adapter selon votre four).

– en crumble : seules ou avec d’autres de fruits. Voilà par exemple une idée de crumble de saison que j’avais trouvée il y a quelques années dans « Elle à table »: le « Black crumble », avec un mélange de quetsches, figues et mûres. Un pur délice !

Ces desserts sont tellement bons qu’il serait dommage de ne pas les apprécier pour cause de repas qui les précède trop copieux. Prévoyez de garder une place pour le dessert ou de le manger à distance des repas, au goûter ou carrément en « apéritif » (cf mon post sur Patrick Roger).

Bon appétit et n’hésitez pas à partager d’autres recettes ici !