Ariane Grumbach - L'art de manger

gourmande bcbt,anti-regime,gourmandise,cuisine facile,idées en cuisine,cuisine du placardMarlène fait partie de ces personnes que je rencontre un jour après une période plus ou moins longue de contacts sur les réseaux sociaux. J’ai découvert alors qu’elle lit ce blog depuis longtemps. Cela devrait donc l’amuser de s’y retrouver en tant que gourmande BCBT (Bien dans son Corps Bien dans sa Tête). J’ai rapidement eu l’impression qu’on pouvait la qualifier ainsi quand je l’ai rencontrée, alors qu’elle va bientôt quitter un beau job dans une chaîne de restauration rapide chic pour partir s’installer en Afrique en famille. Parler nourriture et gastronomie avec elle peut jouer les prolongations tant elle est passionnée par le sujet…

Ta définition de la gourmandise

C’est d’abord une extension de ma curiosité générale. Et la gourmandise a la rare qualité non seulement de réunir tous les sens mais aussi qu’on la prend en soi, on s’en remplit au sens propre. Alors, c’est un art que je cultive !
 
Ta gourmandise favorite

Le praliné et les noisettes sans hésiter ! Ah les noisettes « tonda gentile » du Piémont…

Ta dernière découverte gourmande

Lors d’un repas récent au restaurant La Grenouillère d’Alexandre Gauthier (ah, une table que je découvrirais bien…), il y a eu dans le dessert un sorbet au chèvre, servi avec un miel bien choisi, un délice ! Il faut dire que je suis très fan du goût des laits de chèvre et de brebis.
 
Le plat / l’aliment que tu ne parviens absolument pas à aimer
Le goût amer ou en tout cas, un certain type d’amertume, celle du pamplemousse, de l’endive, du soda « tonic »,.. J’essaie de « me soigner » mais ce n’est pas facile !
 
Tu pars sur une île déserte, l’aliment que tu emportes absolument
Des pâtes sèches. Et je les agrémenterai d’encre de seiche ou de fruits de mer trouvés sur place !
 
Que consommes-tu sans modération ?
Les légumes. Ça me vient du Sud. Je dois sans problème en manger cinq par jour, voire dix… Je les mets toujours au centre de l’assiette et la viande n’est qu’un accompagnement.
 
D’où vient ton tempérament gourmand ?
J’ai beaucoup vu ma mère et ma grand-mère dans la cuisine. Elles géraient tout, je ne touchais à rien mais quand j’ai dû me débrouiller plus tard, j’ai reproduit leurs gestes. Et puis on parlait toujours beaucoup de nourriture, le genre de famille où, à peine sortis de table, on se demande ce qu’on mangera au repas suivant… 
 
Ta gourmandise inavouable
Pas une gourmandise, plutôt un comportement inavouable… Quelquefois, j’aime tellement un truc, un super praliné par exemple, que je peux le cacher à mes enfants et à mon mari pour le garder tout à moi !
 
La cuisine, c’est quoi pour toi ?
Un moyen de se faire plaisir, de connecter les gens entre eux et de transmettre du plaisir, de génération en génération. Ainsi, ma grand-mère avait une recette de beignets de courgettes qu’elle a transmis à ma mère et maintenant, c’est moi qui en fais.
 
Dans tes placards (et ton frigo), il y a toujours… 
Des pâtes, du parmesan, des tomates séchées, des anchois, des pignons : de quoi improviser une sauce Puttanesca ou autre pour un plat de pâtes rapide. Et puis des yaourts, des noisettes bien sûr, des confitures, toutes sortes de graines et d’épices.
 
Ta madeleine de Proust, le goût que tu n’arrives pas à retrouver
Le goût d’une gelée de framboises quand j’avais 8 ans : on avait cueilli des framboises sauvages, ma mère avait mis beaucoup de soin à préparer la gelée, elle avait pressé les framboises à travers un bas pour enlever les grains, j’avais  été très impressionnée. Je n’ai jamais retrouvé un tel goût. Cette gelée avait sans doute aussi le goût d’un moment parfaitement heureux.
 
Ta recette super-express et super-bonne 
Je suis la reine du dessert « coup de bluff » improvisé ! Je me débrouille avec ce que j’ai dans les placards. Par exemple une compotée de fruits chaude qu’on pose sur une base de biscuits, on arrose d’un coulis, d’un caramel ou d’un sirop d’agave à la vanille. Et on sert avec une quenelle de glace pour un contraste de températures. Ce dessert après des pâtes alla puttanesca, c’est facile, rapide et délicieux.
 
L’effort que tu fais pour ta ligne
J’écoute ma faim : si j’ai fait un gros repas et que je n’ai pas faim au repas suivant, je ne me force pas à manger, même un petit truc. Et si parfois ma curiosité me fait aller au-delà de ma faim, je régule ensuite en mangeant plus léger., des légumes notamment
 
C’est quoi les régimes pour toi ?
Beaucoup de n’importe quoi et de dogmes et ils sont toujours condamnés à l’échec, j’en ai de multiples exemples.
 
Ta meilleure façon de bouger
Marcher, prendre les escaliers, faire du vélo pour me déplacer, courir après les enfants mais sinon, aucun sport !
 
Une astuce gourmande pour embellir le quotidien
Les « toppings » : les herbes (coriandre, persil, aneth, sauge…), les mélanges de graines, du granola salé, un reste de quinoa, des raisins : on en saupoudre une soupe, une salade et elles sont transformées ! Idem pour les desserts avec des noisettes, des pralines roses…
 
Et aussi les confitures : on les fait ensemble, elles ont une palette de goûts immense et elles embellissent tout, une faisselle, un gâteau…
 
Merci beaucoup Marlène pour ce partage inspirant et au plaisir de se revoir avant ton départ, peut-être autour de quelques noisettes 😉
 
 
2 réponses

Les commentaires sont désactivés.